Vos études / Your studies

Journée internationale des droits des femmes : étudiantes & étudiants, vers l'égalité ? Chiffres-clés et événements

La Journée internationale des droits des femmes nous donne l'occasion de vous présenter des chiffres-clés sur les étudiantes et les étudiants inscrit·e·s dans l’enseignement supérieur et quelques événements sur les campus.

Part des femmes dans les principales formations d’enseignement supérieur



En 2016, 55,1 % des étudiants de l’enseignement supérieur sont des femmes.

En quinze ans, leur nombre a progressé...

  • dans les écoles d’ingénieurs (+ 4,7 points),
  • et dans les formations universitaires de santé (+ 6,4 points).

Pourtant, elles restent minoritaires dans...

  • les formations les plus sélectives (42,6% en CPGE)
  • et, surtout, dans les filières à caractère scientifique (36%).



Part de femmes dans les disciplines scientifiques à l’université en 2006-2007 et en 2016-2017



En 2016-2017, 47% des étudiants dans les disciplines scientifiques sont des femmes.

Elles sont majoritaires en...

  • Sciences de la vie, de la santé, de la Terre et de l''Univers (61% en 2016-2017 | + 4 points en 10 ans),
  • Médecine et ondotologie (62% en 2016-2017 | + 3 points en 10 ans),
  • Pharmacie (64% en 2016-2017 | - 3 points en 10 ans).

Elles sont minoritaires en...

  • Sciences fondamentales et applications (28% en 2016-2017 | + 1 point en 10 ans).



Insertion professionnelle en 2016 des personnes diplômées en 2014 d’un Master de l’université



Plus souvent diplômées que les hommes, les femmes sont moins bien insérées, 30 mois après le Master.

  • Parmi les personnes diplomées de Master en emploi, la part des femmes occupant un emploi stable est inférieure de 8% à celle des hommes.
  • Pour les emplois en qualité de cadre, l’écart est de 17%.



Insertion professionnelle en 2016 des diplômés 2014 d’un Master de l’université - Salaire net mensuel



30 mois après leur Master, les femmes sont moins bien rémunérées que les hommes.

Salaire net mensuel médian des emplois à temps plein à 30 mois (en €)
(En %, l’écart de rémunération)



Évolution du nombre de doctorantes et de doctorants en 1ère inscription et lors de la soutenance



  • Les femmes sont proportionnellement moins nombreuses en Doctorat.
  • Depuis 2010, la part des femmes reste stable lors de la première inscription comme lors de la soutenance.



Coup d'œil sur d'autres chiffres-clés

Les filles sont plus souvent bachelières que les garçons.

  • 84% des filles ont le bac...
  • pour 74% des garçons.

Le nombre de femmes titulaires d’un diplôme d’ingénieur connaît une vive progression.

Elles représentent 30% des diplômés en 2016. 

  • En 2000, parmi les 24 600 personnes diplômées d’un titre d’ingénieur, on compte 5 600 femmes, soit 23%
  • En 2016, elles sont désormais 9 200 sur 31 000, et représentent 30% des personnes diplômées.

Leur effectif a progressé de 63% (+15 % pour les hommes) entre 2000 et 2016.



Après le Doctorat...

Les femmes accèdent moins facilement à l’emploi (-6 points par rapport aux hommes)...

  • ...à l’emploi stable (-3 points)...
  • et au niveau de qualification cadre (-4 points)

Leur salaire mensuel net médian est inférieur de 170 € à celui des hommes.


Consulter l'intégralité de la brochure Enseignement supérieur, Recherche et Innovation - Vers l'égalité femmes-hommes ?




Les événements recensés sur les campus

Conférences, débats, projections, ateliers, expos... de nombreuses universités et autres établissements s'engagent pour l'égalité femmes-hommes et abordent la journée du 8 mars sous le signe de la réflexion partagée.

Le 8 mars est « prolongé » dans de nombreux établissements, comme à Angers, qui affiche un programme thématique tout au long du mois. Outre les violences sexistes et sexuelles, c'est aussi le sujet de l'égalité des chances qui prend une place majeure sur les campus. Ainsi, combattre les freins à l'orientation et l'autocensure dans le choix des formations et/ou des métiers est un angle particulièrement important dans l'enseignement supérieur, et cela se vérifie dans les événements organisés, comme à ENSTA Bretagne, qui accueille des centaines de lycéennes pour leur faire découvrir le métier d'ingénieure, encore trop peu mixte.

Les étudiantes et étudiants tiennent souvent une place importante dans ces événements, le sexisme et les violences sexuelles subies par les jeunes ne s'arrêtant malheureusement ni toujours aux portes de l'établissement ni à la journée du 8 mars. Exemple à l'Université Rennes 1, qui laisse ses associations étudiantes aux commandes du programme.

> Voir la liste des événements recensés



Combattre les violences sexistes et sexuelles sur les campus

Sur cette page, vous trouverez des ressources, des infos, des numéros de téléphone, des liens... pour agir et réagir face aux violences sexistes et sexuelles auxquelles vous assistez ou que vous subissez. Vous trouverez notamment une carte interactive qui recense les cellules d'écoute à votre disposition dans chaque établissement.



Quelques pas de côté en lien avec le sujet...

> [Vidéo] Étudiantes, les métiers du jeu vidéo sont aussi pour vous !
> [Vidéo] Les Internettes, l'asso' qui donne de la visibilité aux youtubeuses


Les femmes et le pouvoir dans les associations étudiantes, un rapport publié par Animafac en 2013
> Les découvreuses anonymes, une expo' et un kit sur la visibilité des femmes dans les sciences, à vous approprier
> Les étudiantes & le sport universitaire, un focus pour mettre les préjugés au tapis

1ère publication : 6.03.2019 - Mise à jour : 8.03.2019