Sport dans l'enseignement supérieur

Les sportifs de haut niveau : des étudiants à part (entière)

Concilier entraînements intensifs, compétitions d'envergure et études supérieures : c'est possible. À quoi ressemble le quotidien de ces étudiantes et de ces étudiants ?

Un quotidien aménagé pour franchir la ligne d'arrivée

Pour leur permettre de réussir leurs études et décrocher leur diplôme sans être pénalisés par leur carrière sportive, les sportifs de haut niveau ont un statut particulier, le statut d’étudiant sportif de haut niveau (SHN).

Ce statut permet aux établissements de mettre en place l'une ou l'autre de ces solutions :

  • Un accompagnement personnalisé au sein d'un cursus classique
  • Des parcours dédiés spécifiques aux étudiants sportifs de haut niveau

Concrètement, cela permet aux universités et aux écoles de mettre en place des aménagements adaptés aux contraintes sportives :

  • Des dérogations pour allonger les années d'études
  • Un aménagement des emplois du temps
  • Le choix du mode de contrôle des connaissances
  • L'allongement de la durée d'obtention des bourses
  • Priorité donnée dans le choix des groupes de travaux dirigés et de travaux pratiques
  • Des aides pour faciliter l'hébergement
  • Un accompagnement pour le suivi diététique
  • Etc.

De quoi pouvoir se plonger dans une formation sans trop ramer < - - - Ceci était une blague sportive nulle.



« Salut, c'est cool » | Les filles de l'équipe de tennis de table de l'Université Paris 13 | © Université Paris 13



Après ce paragraphe d'échauffement, passons-leur le relais

À l'Université Grenoble Alpes, Laureen Navas, joueuse de foot, a pu décrocher son diplôme de Master Ingénierie Économie.

J’ai eu la chance de pouvoir profiter d’équipements sportifs de qualité (terrains synthétiques, piste d’athlétisme, salle de musculation), de l’accompagnement médical et paramédical au sein du centre de santé interuniversitaire (notamment les séances de kiné), tout en ayant la possibilité de bénéficier de cours de rattrapage ou de reports d’examens si nécessaire. J’ai ainsi pu mener à bien mon projet universitaire avec l’obtention d’un Master "Ingénierie Economie" tout en continuant la pratique du football en Championnat de France national de deuxième division."



Même satisfaction pour Jordan Pothain, étudiant en STAPS puis en école de kinésithérapie.

Mon entrée à l’Université a vraiment été révélatrice pour moi car je ne bénéficiais d’aucun aménagement de mes études auparavant. Grenoble m’a permis de mener à bien mes entraînements bi-quotidiens tout en assurant un cursus universitaire, donc un plan d’avenir professionnel, grâce notamment à des absences autorisées en cours, des contenus rédigés pour récupérer mon retard, des cours particuliers avec des enseignants ou encore des sessions d’examens spéciales... Grâce à cet ensemble, j’ai eu la chance d’entrer en équipe de France tout en obtenant ma Licence avec mention



Et puisque vous êtes toujours là, pourquoi ne pas regarder ces témoignages à Grenoble INP (Institut polytechnique) ?


> Retrouvez d'autres témoignages d'anciens étudiants à l'Université Grenoble-Alpes


À Aix-Marseille Université (à gauche) et à l'UBO (à droite), les étudiants témoignent d'un quotidien exigeant mais formateur.


Alexandre, étudiant à l'IGR-IAE (Université Rennes 1) livrait un conseil personnel, mais éclairant.

Un des avantages est l’épanouissement au plan sportif et scolaire que cela apporte. Le sport permet d'avancer dans les études et les études permettent d'avancer dans le sport. Quand on a de moins bons résultats sportifs, ce qui arrive fréquemment, on est heureux d'avoir les études et réciproquement. Il y a parfois quelques sacrifices à faire, on va forcément moins sortir que nos amis, mais c'est un choix à faire !


> Lire l'article sur le site de l'IGR-IAE Rennes 1


On termine avec Théo (Université de Haute-Alsace, à gauche) et les sportifs de haut niveau de l'Université Paris 13 (à droite).



Champions de l'organisation, champions d'Europe, champions DU MONDE !

Accompagnement spécifique dans les établissements d'enseignement supérieur français, qualité d'encadrement des associations et des fédérations sportives universitaires, dynamisme de la Fédération Française du Sport Universitaire... et talent des étudiants sportifs. Une recette qui permet très régulièrement à la France de se hisser en tête des classements.

(On pourrait faire un tableau de tweets beaucoup plus fourni que celui-ci tellement les étudiants sportifs français ont tout balayé sur leur passage, rien que cet été 2018).


Envie d'en savoir plus ?


> Toute l'actu' du sport universitaire français sur http://sport-u.com/
> Envie d'en savoir sur le statut d'étudiant sportif de haut niveau ?

1ère publication : 20.09.2018 - Mise à jour : 7.11.2018