Mobilité : étudier en France ou partir à l'étranger

Quelles bourses pour étudier en-dehors de l'Europe ?

Sans aller jusque sur la Lune, vous avez envie d'effectuer un séjour d'études loin de l'Europe ou hors Erasmus+. Quelles aides pouvez-vous solliciter dans ce cas ?

Les bourses proposées par les régions

Des bourses et des aides pour partir étudier à l'étranger sont proposées par les régions.

  • Ces dispositifs sont propres à chaque collectivité
  • Certaines aides sont cumulables avec celles de l'État, d'autres non
  • Certaines aides sont cumulables avec une bourse Erasmus+, d'autres non




Hauts-de-France

> La Bourse Mermoz




Normandie

> Le Pass Monde




Bretagne

> Bourse « Jeunes à l'international »




Île-de-France

> Bourse Mobilité IDF
> AMIE BTS
> AMI Doctorants




Grand-Est

> Aide à la mobilité internationale




Pays de la Loire

> Envoléo





Bourgogne-Franche-Comté

> Dynastage, Aquisis,...




Nouvelle Aquitaine

> Séjours d'étude
> Stages




Auvergne-Rhône-Alpes

> Bourse Région Mobilité Internationale
> Pour les apprentis




Occitanie

> Aide à la Mobilité Internationale




Provence-Alpes-Côte d'Azur

> PRAME




L'aide à la mobilité internationale (de l'État)



C'est quoi ?

L'aide à la mobilité internationale (AMI) vous permet de suivre une formation supérieure à l'étranger dans le cadre d'un programme d'échanges ou d'effectuer un stage international.



Quelles conditions ?

L'aide à la mobilité internationale (400€ / mois en 2018/2019) peut vous être attribuée si vous remplissez les conditions suivantes :

  • Votre séjour aidé à l'étranger dure entre 2 et 9 mois consécutifs. Au cours de l'ensemble de vos études supérieures, vous ne pouvez cumuler plus 9 mois d'aide à la mobilité internationale.
  • Vous êtes boursier de l'enseignement supérieur sur critères sociaux ou bénéficiaire d'une allocation annuelle (dispositif des aides spécifiques)
  • Vous préparez un diplôme national relevant de la compétence du ministère chargé de l'enseignement supérieur...
  • ...dans un établissement d'enseignement supérieur public / qui a engagé une démarche de contractualisation avec l'État.
  • Votre formation ou votre stage à l'étranger s'inscrit dans le cadre de votre cursus d'études.



À qui s'adresser ?

Transmettez au service des relations internationales de votre établissement une demande d'aide à la mobilité, accompagnée d'un projet de séjour d'études ou de stage internationaux.

Le chef d'établissement retient les candidatures en fonction de la qualité et de l'intérêt pédagogiques des projets individuels des étudiants et de leur conformité avec la politique internationale menée par l'établissement.



Quelles sont les modalités du versement de l'aide ?

L'aide vous sera accordée en fonction de la durée de votre séjour et de certaines spécificités telles que l'éloignement du pays d'accueil, le coût de la vie du pays choisi.

  • L'aide à la mobilité internationale est cumulable avec une aide au mérite
  • Vous conservez votre bourse sur critères sociaux

Le paiement des aides à la mobilité internationale est confié aux établissements d'enseignement supérieur. Le chef de votre établissement d'origine est tenu de contrôler votre assiduité aux cours prévus dans votre projet pédagogique, voire votre présence dans le cadre d'un stage.  En cas de manquement constaté, l'établissement met fin immédiatement au versement de l'aide.




Les bourses proposées par des fondations

Il en existe beaucoup ! Difficile de toutes les référencer ici mais voici quelques exemples.
Un conseil : pensez à inclure « fondation » + pays de votre choix comme mot-clé lors de vos recherches de bourses.




Rotary Club

> Dans le cadre du programme d'échanges de jeunes




Sauvé

> Différentes bourses en fonction des cursus




Vocation

> Pour des séjours d'études à l'étranger et/ou un projet spécifique




Kenza

> Uniquement si vous étudiez aux Beaux-Arts ou en histoire de l'art




Besse

> Pour les étudiants en formation d'ingénieur·e




Bourses proposées par des organismes d'échange




British Council

> Pour le Royaume-Uni (obviously...)




DAAD (Allemagne)

Le DAAD (Deutscher Akademischer Austauschdienst) a pour mission de promouvoir la coopération universitaire à l’étranger grâce, en particulier, à des échanges d’étudiants. 

Plusieurs programmes de bourses sont proposés

  • Bourses pour un cours de langue en Allemagne
  • Bourses pour étudiants non diplômés
  • Bourses pour étudiants diplômés
  • Bourses pour doctorants et postdoctorants
  • Bourses pour enseignants et enseignants-chercheurs
  • Bourses pour groupes d’étudiants

 Ces bourses sont accessibles sous certaines conditions.

> En savoir plus




Fulbright (États-Unis)

Ce programme a pour objectif le financement de projets d’études ou de recherche sur la base de l’excellence académique. En tant qu'étudiant, vous pouvez déposer un dossier de candidature pour décrocher une bourse Fulbright. Intéressant si vous envisagez d'effectuer un séjour d'études aux Etats-Unis avec le programme MICEFA, par exemple (voir plus bas).

Pour les étudiants Bac + 3 et au-delà

  • Postes d’assistants de français dans des universités américaines
  • Bourses d’études pour des projets diplômants, bourses pour artistes
  • Bourses doctorales

Pour les titulaires d’un doctorat

  • Bourses de recherche (cadre régional, national et européen)

> En savoir plus




Canada

> Différentes bourses rassemblées ici




Pays-Bas

> La bourse Éole



D'autres aides...



Aides départementales

Renseignez-vous auprès du Conseil général auquel vous êtes rattaché·e fiscalement.



Aides municipales

Certaines communes peuvent vous aider à financer votre projet, n’hésitez pas à contacter votre mairie.



Bourses attribuées par votre établissement

Certaines universités et certaines écoles peuvent verser sous conditions des aides financières supplémentaires. N'hésitez pas à vous renseigner auprès du service des relations internationales.


Les programmes d'échanges

Partir via un programme d'échanges représente dans la plupart des cas des économies pour vous, français·e, puisque vos frais d'inscription seront moins élevés que si vous étiez parti·e hors programme d'échanges. Pourquoi ? Parce que vous payez les frais d'inscription auprès de votre université en France, lesquels sont souvent moins élevés que dans les universités d'autres pays.

Deux exemples emblématiques : MICEFA & BCI pour les pays nord-américains.



Partir avec le programme MICEFA

MICEFA est un programme d'échanges entre des universités principalement américaines et canadiennes et des établissements d'enseignement supérieur franciliens. Partir via MICEFA vous donne droit à une aide à la mobilité spécifique, et vous partez dans le cadre sécurisant d'un échange entre votre établissement en France et une université du territoire nord-américain.

Les établissements partenaires de la MICEFA

  • Université Paris 13
  • ISEP
  • Université Paris Diderot
  • UVSQ
  • ICP
  • Université Paris 8
  • Université d'Evry
  • UPEC
  • Sorbonne Nouvelle
  • UPEM
  • Panthéon Sorbonne
  • Sorbonne Université
  • Université Paris Sud
  • Université Paris Nanterre
  • Université Cergy-Pontoise



Partir avec le programme BCI - Québec

Même principe que la MICEFA, il s'agit d'une convention entre établissements français et établissements canadiens de la province du Québec. L'avantage ? Vous ne payez que les frais d'inscription de votre université française, ce qui représentera une économie loin d'être négligeable.

Les établissements partenaires du BCI

Un grand nombre d'universités françaises proposent le programme BCI.
> Renseignez-vous auprès de votre établissement pour savoir si celui-ci en fait partie.

Sachez également qu'une prise en charge gratuite des étudiants internationaux lors de leur arrivée au Québec est possible .
> https://www.accueilplus.ca/


Erasmus+

Si vous ne connaissez pas encore les bourses Erasmus+ ou que vous comptez partir via Erasmus+, n'hésitez pas à faire un détour par l'article dédié au programme phare de la mobilité européenne.

1ère publication : 22.10.2018 - Mise à jour : 26.10.2018