Service Civique, volontariats, césure

Service National Universel : qu'en pensent les jeunes interrogés ?

Les résultats de la consultation sont désormais connus. 51% des jeunes interrogés se disent favorables au dispositif. Les autres chiffres en détail dans l'article...

C'est quoi, le SNU ?

Le Service National Universel a pour objectif de promouvoir la notion d'engagement, via un séjour d'intégration obligatoire et une phase d'engagement, volontaire.La première phase s'adressera aux jeunes de 16 ans tandis que la seconde, qui vous concerne davantage, pourra être effectuée entre vos 18 et 25 ans.

Parmi les passerelles envisagées, l'actuel Service Civique pourra être l'un des moyens pour accomplir ce SNU.


> En savoir plus



Une consultation nationale

Pour recueillir l'avis d'un large panel de jeunes, une enquête a été menée pour recueillir votre avis sur ce futur SNU. C'est au terme de plusieurs auditions, des concertations territoriales, puis d'un hackathon et enfin d'une consultation en ligne que les organisations jeunesse et les jeunes de façon générale ont pu s'exprimer sur le sujet.

En tout, ce sont très exactement 76 229 réponses qui ont été enregistrées.



Les principaux résultats



Les données recueillies par l'Éducation nationale sur les réseaux sociaux

Sur une base de 30 334 réponses, dont 25 349 données par des jeunes de moins de 26 ans...

  • 51% des jeunes se déclarent favorables au SNU
  • 27% n'ont pas du tout envie de l'effectuer
  • 50% s'interrogent sur les conditions de réalisation du SNU
    (notamment la première phase en hébergement collectif).

Parmi les objectifs souhaités pour le SNU...

  • Le renforcement de la connaissance des droits et devoirs (77%)
  • La rencontre avec d'autres jeunes de régions et de milieux sociaux différents (76%)



Les données récueillies par le ministère des Armées lors des Journées de défense et de citoyenneté

Sur une base de 45 895 réponses données, en majorité par des jeunes de 18 ans ou moins...

  • 75% des jeunes interrogés sont favorables aux objectifs du SNU
  • 25% ont déclaré qu'ils n'ont pas du tout envie de le faire
  • La rencontre avec d'autres jeunes, de régions et de milieux sociaux différents, est souhaitée à 90%
  • Le renforcement de la connaissance des droits et devoirs à 82%.
  • 79% considèrent que le SNU leur permettrait de savoir réagir en cas de crise
    (attaque terroriste, catastrophe naturelle, sensibilisation à l'environnement).



Et maintenant ?

Maintenant, et à partir de ces résultats, le SNU va entrer, et ce pendant deux ans, dans une phase « de test ».

Les acteurs du dispositif, et les jeunes dans l'ensemble, devront jouer un rôle majeur dans l'évaluation, la correction, et la construction du dispositif avant toute montée en puissance de celui-ci.

Publication : 29.11.2018