Etudiant, vous loger en résidence universitaire

Conditions de bail

Qu'il s'agisse d'une résidence traditionnelle ou conventionnée, les conditions de bail se ressemblent. Néanmoins, en termes d'engagement, la résidence universitaire traditionnelle s'avère plus souple, vous permettant de libérer votre logement pendant les mois d'été.

Article - 14.01.2016

Dans tous les cas

Les chambres ou logements sont attribués pour une période de 10 à 12 mois, du 1er septembre au 31 août.

La redevance ou le loyer sont dus mensuellement avant le 10 de chaque mois.

L'étudiant admis en résidence s'engage à respecter les règles de la vie collective inscrites dans le règlement intérieur des résidences. Il est libre de ses entrées et sorties, peut recevoir des visites mais le droit d'occupation est strictement personnel et incessible. L'hébergement en logement universitaire exonère l'étudiant de la taxe d'habitation. Le non-respect du règlement intérieur et tout acte contraire à la vie en société peuvent entraîner des sanctions allant jusqu'à l'exclusion de la résidence. Il existe dans chaque établissement un conseil de résidence composé d'étudiants élus chaque année et de représentants de l'administration.

 

En résidence universitaire traditionnelle

Un préavis est exigé pour un départ avant le 30 juin. De ce fait, vous pouvez quitter votre logement en résidence universitaire traditionnelle dès que vous avez fini vos examens de fin d'année. Vous évitez ainsi de continuer à payer une redevance de logement, alors que votre bourse n'est plus versée aux mois de juillet et août (sauf exceptions).

 

En résidence conventionnée

Un contrat de location vous engage pour toute la durée du 1er septembre au 31 août.

Par ailleurs, le montant total du loyer est exigé jusqu'au versement de l'APL au Crous.

1ère publication : 14.01.2016 - Mise à jour : 15.01.2016