Mobilité, étudier en France ou partir à l'étranger

Etudiants d'outre-mer

Arriver tout seul en métropole pour faire ses études peut être un peu déroutant dans un premier temps. Des mesures ont donc été mises en place pour faciliter votre intégration et le bon déroulement de vos études.

Article - 15.01.2016

Un interlocuteur privilégié

 

Un dispositif d'étudiants référents est mis en place : il vous permet de vous tourner vers un étudiant lui-même originaire des collectivités d'outre-mer, mais déjà présent sur le territoire métropolitain, pour toutes les questions pratiques qui se posent au moment de votre installation. Ce dispositif concerne les académies qui accueillent traditionnellement le plus grand nombre d'étudiants ultramarins, à savoir les académies du Sud de la France et de la région parisienne.

 

Priorité pour obtenir un logement en résidence universitaire

 

A niveau de bourses équivalent, les Crous donnent la priorité aux étudiants ultramarins dans l'attribution d'un logement en résidence universitaire. La convivialité avec d'autres étudiants vous aidera à devenir autonome et mieux vivre l'éloignement familial. Des guichets uniques seront mis en place. Prenez contact avec le Crous de votre académie d'accueil, à votre arrivée.

 

Maintien du paiement de la bourse pendant les grandes vacances universitaires à certains étudiants

 

Les étudiants boursiers n'ayant pas achevé leurs études au 1er juillet de l'année universitaire au titre de laquelle ils ont obtenu une bourse peuvent continuer à recevoir leur bourse pendant les grandes vacances s'ils se trouvent dans une des situations suivantes :

  • Etudiants en métropole à la charge de leurs parents ou tuteur légal lorsque ceux-ci résident dans un DOM (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion), à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et à Wallis-et-Futuna.
  • Etudiants français ou ressortissants d'un Etat membre de l'Union Européenne ou d'un Etat appartenant à l'Espace économique européen à la charge de leurs parents ou tuteur légal lorsque ceux-ci résident à l'étranger (à l'exception des pays européens et des pays riverains de la Méditerranée).
  • Etudiants pupilles de l'Etat.
  • Etudiants orphelins de père et de mère.

 

Etudiants boursiers réfugiés dont la situation de leurs parents ou tuteur légal ne leur permette pas d'assurer leur accueil pendant les grandes vacances.

Publication : 15.01.2016