Étudier et devenir pro avec les réseaux sociaux

© Conférence des présidents d'université – Université d'Angers

Vous n'apprendrez sûrement rien si l'on vous dit que les réseaux sociaux peuvent faire partie des outils efficaces pour trouver un emploi. En revanche, n'attendez pas de décrocher votre diplôme car ces plateformes peuvent se montrer utiles bien avant et y compris dans le cadre de vos études.

C'est désormais classique, l'usage des réseaux sociaux - en particulier Twitter et LinkedIn - pour chercher un premier emploi fait partie des pistes à ne pas négliger, quel que soit le secteur que vous visez. Chose en revanche moins courante, l'utilisation de ces mêmes réseaux sociaux dans son parcours étudiant, bien avant l'insertion professionnelle.

Mais alors, pour quoi faire ?

Voici quelques conseils pour optimiser votre présence « pro » sur les réseaux sociaux : pour un stage, une alternance, un premier emploi ou simplement pour agrémenter vos apprentissages.

Pour développer votre culture universitaire et - à terme - professionnelle

Même si vous n'en êtes pas encore au stade de chercher un emploi, que vous êtes dans les premières étapes de votre cursus universitaire, il peut être utile de vous investir sur les réseaux sociaux pour explorer des sujets en lien avec vos études. A priori, vous n'avez pas choisi votre cursus au hasard. Vous êtes donc d'ores et déjà sensible aux actualités faisant écho à ce que vous apprenez pendant vos cours. Il vous suffit « d'organiser » cet intérêt.

Développer ainsi cette culture et cette curiosité sera également utile et apprécié lorsque vous passerez des entretiens d'embauche.



Concrètement ?

  • Suivez les comptes de la presse spécialisée en lien avec vos études ; vous restez ainsi au courant des actualités de votre domaine
  • Suivez vos enseignants lorsqu'ils sont présents sur les réseaux sociaux ouverts ; en tant que spécialistes, ils partagent souvent des actualités pertinentes
  • Identifiez les entreprises et institutions de votre secteur ; connaître leurs activités s'avérera utile pour construire petit à petit votre culture professionnelle
  • N'hésitez pas à constituer des listes d'intérêts ; sur Twitter elles vous seront utiles pour faire rapidement votre veille du secteur
  • Vérifiez si une organisation Alumni, donc d'anciens étudiants, est présente sur les réseaux sociaux : échanger avec eux peut être rassurant
  • Essayez, surtout après les précédentes étapes, d'identifier et suivre des « prescripteurs » du secteur : employés, journalistes, associations, etc.



Pour (commencer à) créer votre réseau et votre identité professionnelle

Créer des profils sur les réseaux sociaux - pros, en particulier comme LinkedIn - dans l'optique de rechercher un emploi est un bon réflexe, à condition d'y mettre un peu de rigueur. Cette activité s'avère utile lorsque vous approchez de la fin de vos études, sans attendre pour autant le dernier moment.



Concrètement ?

  • Si vous souhaitez créer un profil sur LinkedIn, n'attendez pas d'être diplômé·e pour le faire car votre compte est un peu un CV mais surtout un réseau...
  • ...qui ne sera pas efficace s'il est constitué dans l'urgence. Ce compte vous sert à identifier les acteurs du secteur visé, mais aussi à interagir avec eux
  • N'hésitez pas à leur poser des questions, à intégrer des groupes, à patiemment construire un réseau. Ajoutez des profils en lien avec vos aspirations
  • LinkedIn vous permet également de suivre et commenter des actualités, de créer et/ou partager des articles. Interagir vous rend plus visible



Les questions à se poser, les pièges à éviter

Définissez le rôle de vos comptes sociaux, en particulier lorsqu'ils ne sont pas étiquetés comme des réseaux sociaux pros à l'instar de LinkedIn.

Par exemple, sur Twitter, il est tout à fait possible de répartir votre activité et vos communications entre 70% sur le secteur d'études / d'emploi futur visé et 30% de loisirs et autres sujets. Si vous décidez d'utilisez Twitter pour créer votre future identité professionnelle, vous devez dans ce cas avoir une sorte de ligne éditoriale et ne pas trop vous éparpiller, au risque de produire de la confusion pour vos recruteurs. Vous pouvez aussi décider de créer des comptes séparés mais vous devrez veillez à les alimenter de façon assidue pour qu'ils se montrent utiles.



En bref...

  • Si tel est votre objectif, interagissez régulièrement avec les autres. Une activité régulière signifie que votre compte est bien « vivant »
  • Modérez vos propos. Si votre optique est la recherche d'emploi - et même avant - n'oubliez pas qu'internet... n'oublie rien. Il s'agit de votre réputation !
  • Si vous êtes présent·e sur un réseau social public comme Twitter, restez correct·e dans vos échanges, les insultes peuvent être un délit
  • Rebondissez sur l'actualité, partagez des articles pertinents dans votre domaine, et si vous êtes à l'aise, donnez votre avis - toujours dans le respect



Quelques actuces techniques et éditoriales en vrac...

Sur LinkedIn, il est normal lorsque vous êtes jeune diplômé·e de ne pas avoir des dizaines d'expériences pro à inscrire à votre profil ! Rassurez-vous.

  • Votre profil affiche les articles que vous rédigez ou partagez. Cela permet aussi aux recruteurs d'en apprendre plus sur vous
  • Vous pouvez aussi afficher des compétences transversales. Si vous avez eu une activité dans une asso', mettez en avant ce que vous avez appris
  • N'hésitez pas à demander à vos contacts de valider certaines compétences que l'on vous reconnaît. Elles sont ajoutées à votre profil.
  • Pour constituer votre réseau, commencez par ajouter des étudiants de votre promo, puis des jeunes diplômés du secteur, puis des responsables en poste
  • Votre photo de profil doit être un minimum soignée : visage dégagé, qualité de l'image correcte, pas d'autre personne que vous sur la photo
  • Repérez les mots-clés utilisés par les profils suivis de votre secteur ; vous devrez les utiliser pour un meilleur référencement de votre profil
  • N'ayez pas peur de poser des questions aux entreprises et institutions ou aux personnes y travaillant pour en savoir plus sur leurs activités
  • Faites preuve de régularité dans vos interactions et votre veille. Un profil en sommeil est moins visible

Sur Twitter, si vous décidez d'avoir un compte « pro » dédié ou d'orienter votre compte actuel vers un profil plus pro, il est conseillé...

  • D'afficher votre identité, par exemple avec un @ classique de type prenom_nom et/ou une photo de vous en PP - sauf si vous êtes un perso de manga
  • De mentionner dans votre bio quelques hashtags pertinents dans votre secteur. Cela permet rapidement de situer quels sont vos centres d'intérêts
  • De mentionner éventuellement votre diplôme ; si vous venez de l'obtenir et que vous cherchez un emploi, c'est une info utile pour vos contacts
  • De mettre un lien vers un CV en ligne ou votre profil LinkedIn si vous en avez un
  • D'avoir une activité régulière, soit en vous exprimant directement, soit en partageant des publications, soit en retweetant
  • De constituer des listes d'abonnements thématiques. Les comptes qui publient des offres d'emploi, des personnes « clés » du secteur qui vous intéressent
  • De faire appel à la fameuse « magie » de Twitter en demandant à vos abonnés de relayer votre recherche d'emploi - ça ne coûte rien d'essayer !
Publication : 25.09.2019