Salons d'orientation : comment éviter de s'y perdre

© Conférence des présidents d'université – Université de Franche-Comté

Pas besoin de GPS mais d'une bonne organisation avant, pendant et après le salon pour optimiser vos visites.

Avant les visites



Repérez les salons qui vous intéressent

Outre les affichages des organisateurs de salons que vous pouvez apercevoir régulièrement sur le web ou dans l'espace public, n'hésitez pas à prendre les devants et à vous informer sur les dates des événements près de chez vous. La presse spécialisée, comme letudiant.fr ou studyrama, organise des salons généralistes sur lesquels elle communique mais vous avez également accès à un calendrier très détaillé sur le site de l'Onisep. Ce calendrier va vous servir à non seulement planifier vos visites mais aussi à repérer des salons moins connus et/ou thématiques.

Certains salons sont en effet centrés sur des secteurs plus pointus : informatique, développement durable, aéronautique, santé...
D'autres se concentrent sur des thématiques : alternance, stages, handicap, mobilité internationale...

> Dates et lieux de chaque salon de l'orientation, région par région



Établissez votre itinéraire

Certains salons accueillent tellement d'exposants, de stands, et sont si vastes par leur surface que vous ne pouvez pas déambuler au petit bonheur la chance sans feuille de route... au risque de perdre un temps considérable sur place (et de louper des infos importantes).

Allez sur le site web du salon avant votre visite pour visualiser l'emplacement des stands qui vous intéressent et annotez le plan du salon.



Faites un planning

Avant votre visite, prenez le temps de vérifier les horaires de certains événements. La plupart des salons accueillent des conférences, des ateliers et des rencontres pour vous permettre de creuser un sujet ou de tester certaines de vos compétences. Bloquez des créneaux dédiés dans votre journée, car on a tôt fait de s'éparpiller une fois sur place... en ratant le début voire l'intégralité d'événements qui vous auraient été utiles.



Rédigez vos questions

Cela peut sembler superflu car après tout, vous savez ce que vous... ne savez pas et donc les renseignements dont vous aurez besoin. Mais avec l'attente parfois non négligeable avant de pouvoir accéder aux professionnels, le bruit environnant et les renseignements que vous aurez pris ici ou là tout au long de votre parcours, il est fréquent d'oublier certaines questions que l'on souhaitait pourtant poser. Parfois, on peut aussi être intimidé·e et ne pas formuler ses questions aussi bien que ce que l'on avait en tête. Donc : posez calmement vos questions par écrit avant le salon.



Pendant les visites



Soyez pragmatique !

Vous avez bien préparé votre visite mais voilà, la file d'attente près de ce stand que vous aviez prévu de visiter à 11h précises semble interminable ? Votre compagnon de route veut absolument visiter tel espace qui ne vous intéresse pas plus que cela ? Visiter un salon, c'est aussi savoir s'adapter aux imprévus. Ne perdez pas de temps et s'agissant des stands, vous pouvez être flexible sur votre planning, la plupart restent ouverts toute la journée. Profitez-en pour aller voir un autre stand en attendant qu'il y ait moins de monde.



Faites preuve de curiosité !

Vous avez probablement prévu de rencontrer les responsables de tel ou tel établissement et pas un autre. Se fixer des objectifs, on l'a vu un peu plus haut, c'est très bien ! Cela dit, n'hésitez pas, si vous avez par exemple plus de temps que prévu, à faire quelques détours. L'objectif du salon est de vous faire un avis sur des formations, des métiers et des établissements. Laissez-vous surprendre et ne partez pas du principe qu'il n'existe qu'une seule formation précise faite pour vous. Vous vous déplacez sur un salon pour comparer et évaluer vos possibilités d'orientation. Vous ne pouvez pas comparer en vous restreignant à l'idée que vous vous faites de tel ou tel secteur ou de telle ou telle formation. En un mot : curiosité.



Il n'y a pas de question stupide

Les professionnels présents sur les salons sont parfaitement habitués à répondre aux questions, même celles vous semblant inutiles. Ne repartez pas du salon avec des doutes ! Par ailleurs, une même question n'appellera pas une même réponse en fonction des profils. Les personnes sur place vous renseigneront encore mieux si vous donnez des précisions sur vos aspirations, vos préférences, votre parcours... Au-delà d'un jeu de questions-réponses, c'est une discussion que vous devez rechercher avec vos interlocuteurs.



Après les visites



Faites le tri

Vous allez probablement repartir du salon avec des dépliants, des fiches, des notes glanés au fil de votre journée. Faites rapidement le tri tant que les souvenirs sont encore frais. « Mais pourquoi j'ai pris ce flyer déjà ? ». Vous l'avez pris pour une raison. N'hésitez pas à classer vos infos dans un tableau et à dresser la liste des avantages et inconvénients de chaque formation par exemple. Vous pouvez également de retour de votre visite noter sur les documents les éléments que vous souhaitez creuser plus tard : faire une recherche approfondie sur tel métier, prendre RDV avec un conseiller d'orientation pour évoquer telle formation, etc.



Affinez vos recherches

C'est à partir de vos visites et des réponses obtenues sur place que pourrez éventuellement réorienter les recherches que vous aviez probablement déja commencé au sujet de votre orientation. Vous mettez à jour vos connaissances, en somme. L'orientation et l'insertion professionnelle ne se décideront probablement pas en une seule visite, en un seul salon. Prenez le temps d'avancer pas à pas dans vos réflexions.



L'orientation en-dehors des salons

En attendant de visiter un autre salon, vous pouvez notamment vous appuyer sur...

> Les services d'orientation et d'insertion professionnelle de votre établissement
> Les ressources de l'Onisep
> Le réseau Info Jeunesse

Publication : 30.09.2019