C'est quoi la garantie jeunes ?

C'est un contrat signé avec une mission locale et une aide financière pour vous aider à trouver un emploi.

C'est quoi ?

Un parcours d'accompagnement vers l'emploi, formalisé par un contrat signé entre un·e jeune et une mission locale. Ce contrat contient des objectifs, que vous fixez, ainsi qu'une évaluation.

La garantie jeunes peut inclure :

  • des périodes de formation,
  • des mises en situation en milieu professionnel,
  • un accompagnement social et professionnel.

Le contrat mentionne notamment :

  • les phases du parcours, les objectifs et la durée,
  • les engagements que prend la mission locale,
  • les engagements que vous prenez,
  • l'attribution d'une allocation, son montant et sa durée.

Le contrat est conclu pour 1 an. Cette durée peut être prolongée de 6 mois maximum.

Le contrat prend fin :

  • lorsque l'autonomie est considérée comme acquise (au vu des évaluations ou de l'évolution de la situation)
  • ou lorsque vous atteignez votre 26e anniversaire.

Il peut être rompu à votre demande ou si vous ne respectez pas vos engagements contractuels.

En cas de manquement à vos engagements contractuels, la mission locale vous invite à fournir des explications. Elle peut procéder à la résiliation du contrat, en vous disant pourquoi. Cette décision vous est notifiée par lettre recommandée avec accusé de réception.

Pour qui ?

Âge

Vous devez avoir au moins 16 ans et 25 ans au plus.

Indépendance

Vous devez être indépendant·e, c'est-à-dire que vous ne devez pas recevoir d'aide financière de vos parents, que vous viviez chez eux ou pas.

Activité

Vous ne devez pas suivre une formation, ni occuper un emploi (sauf si vous êtes travailleur handicapé).

Ressources

Il ne faut pas que vos ressources dépassent 497 € pour bénéficier de la garantie jeune.

Les revenus pris en compte, pour le calcul du plafond de ressources, sont les suivants :

  • Revenu de solidarité active (RSA)
  • Prime d'activité
  • Allocations de chômage
  • Allocation aux adultes handicapés (AAH)
  • Revenus de stages de formation professionnelle
  • Rémunération d'un volontariat dans les armées
  • Indemnités journalières (congé maternité, paternité ou d'adoption : incapacité physique de continuer ou reprendre le travail, accident du travail, maladie professionnelle)
  • Rémunération garantie perçue par un travailleur handicapé admis dans un établissement ou un service d'aide par le travail (Ésat)
  • Rémunération perçue dans le cadre d'une action ayant pour objet l'adaptation à la vie active
  • Dédommagement de l'aidant familial
  • Sommes perçues pour la participation à un travail destiné à son insertion sociale par une personne accueillie dans un organisme d'accueil communautaire et d'activités solidaires
  • Allocation supplémentaire d'invalidité (Asi)
  • Prestation compensatoire
  • Pension alimentaire
  • Rente pour victime d'accident du travail ou de maladie professionnelle
  • Bourse d'étude
  • Allocation pour la diversité dans la fonction publique
  • Revenu tiré d'un stage étudiant

Quid de l'allocation ?

Montant

Le montant maximum de l'allocation est de 497 € par mois.

Conditions de cumul

L'allocation est cumulable avec des revenus d'activité s'ils ne dépassent pas le plafond de 300 € par mois. Au-delà de ce plafond, l'allocation est dégressive. Elle est supprimée lorsque le total de vos ressources atteint 1 243,67 €.

Les revenus suivants sont considérés comme des ressources d'activité :

  • Revenus de stages de formation professionnelle
  • Indemnités journalières (congés de maternité, de paternité ou d'adoption, incapacité physique de continuer ou reprendre le travail, accident du travail, maladie professionnelle)
  • Rémunération garantie perçue par les travailleurs handicapés admis dans un établissement ou un service d'aide par le travail (Ésat)
  • Rémunération perçue dans le cadre d'une action ayant pour objet l'adaptation à la vie active
  • Allocations de chômage
  • Dédommagement de l'aidant familial
  • Sommes perçues pour leur participation à un travail destiné à leur insertion sociale par les personnes accueillies dans les organismes d'accueil communautaire et d'activités solidaires
  • Prestation compensatoire
  • Pensions alimentaires
  • Rentes allouées aux victimes d'accidents du travail et de maladies professionnelles
  • Bourses d'études
  • Allocation pour la diversité dans la fonction publique
  • Revenus tirés de stages étudiants

Vous ne pouvez pas percevoir en même temps l'allocation et l'indemnité de Service Civique. Le versement de l'allocation est alors suspendu pendant la période où vous percevez l'indemnité.

L'allocation n'est pas cumulable avec la prime d'activité sauf si vous avez une personne à charge : le versement de l'allocation prend alors fin, à compter de l'ouverture du droit à la prime d'activité. Toutefois, lorsqu'un droit à la prime d'activité est ouvert au titre d'une activité antérieure à l'entrée dans la garantie jeunes, la prime correspondant à cette période d'activité demeure cumulable avec l'allocation.

L'allocation n'est pas cumulable avec le revenu de solidarité active (RSA) sauf si vous êtes enfant à charge d'un foyer allocataire du RSA.

Versement

L'allocation est versée mensuellement (janvier payé début février, février payé début mars, etc.) par l'Agence de services et de paiement (ASP).

Comment effectuer cette démarche ?

Adressez-vous à la mission locale de votre lieu de résidence.

D'autres dispositifs et ressources pour l'insertion professionnelle

Objectif Premier Emploi

Des ateliers 100% gratuits, proposés par l'Apec.

1jeune1solution

Le site gouvernemental qui regroupe les informations sur l'insertion professionnelle.

Notre rubrique orientation et insertion

Services dédiés dans les établissements d'enseignement supérieur, ressources d'opérateurs et partenaires de l'État, conseils pour trouver un emploi... N'hésitez pas à consulter la page dédiée.

Node Footer Info