Fin de la PACES : quelles nouveautés pour les études de santé ?

À la rentrée 2020, la PACES (première année commune des études de santé) est remplacée par de nouveaux parcours pour avoir accès aux études de médecine, de pharmacie, d'odontologie, de maïeutique et de kinésithérapie.

Qu'est-ce qui change, concrètement ?



La réforme des modalités d'accès aux études de santé, c'est-à-dire aux formations...

  • de médecine
  • de pharmacie
  • d'odontologie
  • de maïeutique
  • de kinésithérapie



...amène trois grands changements dans les études de santé :

  • L'admission aux études de santé via la PACES disparaît
  • Le numerus clausus est supprimé
  • Le concours unique basé sur des QCM disparaît

Les universités s'organiseront avec l'agence régionale de santé pour prévoir le nombre d'étudiants admis dans les filières de santé.



Quels sont les objectifs de cette réforme ?



La transformation de l'accès aux études de santé a comme objectifs de...

  • diversifier les voies d'accès aux études de santé en s'adaptant aux besoins des étudiants par différents parcours de formation antérieurs
  • modifier le système d'admission des étudiants par la suppression du numerus clausus
  • décloisonner les filières de santé avec des parcours en commun dans la formation
  • mieux répartir l'offre de formation dans tous les territoires en répondant au mieux à leurs besoins
  • agir sur la qualité de vie des étudiants en études de santé



Qui est concerné ?



Les lycéens en terminale

Les lycéens qui souhaitent poursuivre des études supérieures dans la santé pourront postuler pour être admis dans l'un de ces deux parcours : L.AS et PASS.





Les étudiants

Les étudiants pourront présenter leur candidature aux études de santé 2 fois après une, deux ou trois années de premier cycle.
Les étudiants admis en PACES à la rentrée 2019 auront la possibilité de redoubler et auront un nombre spécifique de places dans les formations de santé.





Focus sur les deux nouveaux parcours : L.AS et PASS

Les lycéens doivent désormais prendre en compte leurs points forts et leurs centres d'intérêt dans les filières qui les intéressent en-dehors de la santé. Les lycéens dont les points forts sont dans des domaines éloignés de la biologie peuvent choisir une licence avec « option santé » dans un domaine qui les intéresse.



Les licences avec une option « accès santé » (L.AS)

Les licences avec une option « accès santé » (L.AS) peuvent être proposées dans des universités n'ayant pas de faculté de santé.



Le parcours spécifique « accès santé », avec une option d'une autre discipline (PASS)

Le parcours spécifique « accès santé », avec une option d'une autre discipline (PASS), seulement proposé dans des universités ayant une faculté de santé.

Dans certaines universités, les étudiants pourront candidater aux études de médecine, de pharmacie, d'odontologie et de maïeutique à partir d'autres formations en santé.





Focus sur la kinésithérapie

Ces études sont toujours dispensées par les instituts de formation en masso-kinésithérapie, les IFMK.

Pour être admis·e en IFMK, et comme pour les autres domaines, il vous faudra valider une première année.



Concernant l'admission

L'admission des étudiants dans les études de médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique et kinésithérapie se fera par des parcours rénovés au sein des formations universitaires, permettant de candidater 2 fois sans redoubler et de progresser dans son cursus même en cas d'échec à l'admission en études de santé. L'accès aux formations universitaires en elles-mêmes se fait toujours via Parcoursup.

L'admission dans les autres formations paramédicales (sauf IFSI) se fera via des modalités rénovées et via Parcoursup.

Les candidatures seront évaluées à partir des notes obtenues au cours de la première année en université.


Les étudiants seront donc sélectionnés par rapport à leurs résultats dans le parcours de formation qu'ils auront choisi (L.AS ou PASS). La sélection peut également donner lieu à des épreuves complémentaires, orales ou écrites, pour s'intéresser aux autres compétences des étudiants.

Les étudiants qui souhaitent postuler dans une formation de médecine, de pharmacie, d'odontologie et de maïeutique doivent avoir validé leur première année et obtenu 60 ECTS. Pour une seconde candidature, il faut avoir progressé et obtenu au moins 60 ECTS de plus.

Les étudiants ayant obtenu dans leur parcours de formation des notes supérieures à un seuil fixé par l'université pourront être admis directement sans passer les épreuves complémentaires. Les modalités des épreuves seront données par chaque université.

Il faut obligatoirement déposer une première candidature pour s'inscrire aux parcours PASS. Concernant les parcours L.AS, il est possible de ne présenter sa candidature pour la première fois qu'après deux ou trois années d'études.


Conseil pour réussir : cette réforme a pour but d'encourager et de favoriser les points forts des lycéens et des étudiants dans des filières variées. Misez donc sur vos compétences pour réussir votre première année à l'université et être admis en deuxième année d'études de santé.


> Décret n° 2019-1125 du 4 novembre 2019 relatif à l'accès aux formations de médecine, de pharmacie, d'odontologie et de maïeutique
> Décret n° 2019-1126 du 4 novembre 2019 relatif à l'accès au premier cycle des formations de médecine, de pharmacie, d'odontologie et de maïeutique
> Arrêté du 4 novembre 2019 relatif à l'accès aux formations de médecine, de pharmacie, d'odontologie et de maïeutique

1ère publication : 22.11.2019 - Mise à jour : 11.12.2019