Sport dans l'enseignement supérieur

Vous êtes sportif de haut niveau ou de bon niveau régional ?

© Université Paris 13

Faites-vous connaître lors de votre inscription à une formation d'enseignement supérieur.
De nombreuses universités et grandes écoles favorisent l'accès en formation initiale et continue des sportifs de haut niveau, qu'ils possèdent ou non des titres universitaires. 

Article - 30.11.2017

Cet accueil se traduit par des aménagements de cursus adaptés aux contraintes sportives visant à concilier études supérieures et carrière sportive.



  • Dérogations pour l'allongement des années d'études
  • Aménagement des emplois du temps
  • Choix du mode de contrôle des connaissances
  • Allongement de la durée d'obtention des bourses
  • Priorités dans le choix des groupes des travaux dirigés et des travaux pratiques



Concrètement ?

Les enseignants des services des sports et des professeurs, désignés comme tuteurs au sein des unités de formation de l'établissement, sont chargés de guider, dans l'organisation de leurs études, les sportifs de haut niveau retenus par la commission de sport de haut niveau de l'établissement.

L'accueil peut également être favorisé par la mise en place de sections ou centres sportifs universitaires de haut niveau, implantés sur les sites universitaires dans diverses disciplines. Souvent créés avec les fédérations sportives et les partenaires concernés, ils permettent aux sportifs de haut niveau de trouver sur un même site un centre d'entraînement universitaire et fédéral et un lieu de formation.



Quelques exemples...

  • Athlétisme (Grenoble, Lyon, Nice)
  • Aviron (Lyon)
  • Basket (Poitiers)
  • Escalade (Orléans)
  • Natation (Grenoble, Orléans, Limoges)
  • Planche à voile (Poitiers)
  • Rugby (Bordeaux, Grenoble, Limoges, Lyon, Nice Poitiers)
  • Sambo (Nice)
  • Ski (Grenoble)
  • Voile (Le havre)
  • Volley (Grenoble, Poitiers)
  • Water-polo (Grenoble, Lyon)

Des aides sont généralement prévues pour faciliter l'hébergement, le suivi diététique et le contrôle médical des sportifs accueillis. En contrepartie de ces aménagements, les établissements demandent aux sportifs de haut niveau de participer le plus possible aux compétitions universitaires.

Publication : 30.11.2017

Sport universitaire : qui fait quoi ?

Les services universitaires des activités physiques et sportives [SUAPS]

Chaque université possède un SUAPS, situé au sein de l'établissement, qui offre aux étudiants une formation générale en éducation physique et sportive, organise et encadre les activités physiques et sportives. Les grandes écoles possèdent des services des sports répondant aux mêmes objectifs que les SUAPS.

Les associations sportives [A.S.]

Elles prolongent et complètent l'action des SUAPS. Les A.S, présentes sur les sites universitaires, assurent l'entraînement et le déplacement des équipes en sport collectif et en sport individuel.

La fédération française du sport universitaire [F.F.SPORT.U.]

Elle fédère les A.S. et organise, en liaison avec les comités régionaux du sport universitaire (C.R.S.U.) et les A.S, les compétitions sportives universitaires.

L'union nationale des clubs universitaires (U.N.C.U.)

Au carrefour des mondes universitaire et civil, les clubs universitaires ont pour objet le développement de toutes activités sportives, et sont ouverts à toutes les catégories ainsi qu'à toutes les tranches d'âge de la population, dans le respect de l'éthique et des valeurs portées par l'université.