Vous bouger et vous cultiver

Concours | Jeunes Reporters pour l'Environnement

Réalisez votre reportage écrit, vidéo ou radio sur un sujet de développement durable. À la clé : des prix allant de 250€ à 500€.

Concours - du 21.10.19 au 31.03.2020

Que faut-il faire ?

Vous devez réaliser un reportage sur un sujet de développement durable...

  • Soit un article (1000 mots maximum)
  • Soit un reportage vidéo (3 minutes maximum)
  • Soit un reportage radio (3 minutes maximum)

Votre sujet doit traiter au moins l'un des Objectifs de Développement Durable.



Quelle approche ?

4 étapes définies par le programme vont vous aider à monter votre projet journalistique.

  • Identifier une problématique locale
  • Mener une enquête sur cette problématique
  • Valoriser des solutions pouvant répondre aux enjeux identifiés
  • Diffuser votre reportage auprès d'un public local

Le jury sera particulièrement attentif au respect de ces trois critères :

  • Le choix d'un sujet en lien avec une problématique locale
  • Le choix de l'angle pour traiter le sujet identifié
  • Le respect de la ligne éditoriale « problème/solution »



Vous pouvez participer si...

  • Vous avez 25 ans au plus au moment de votre inscription au concours
  • Vous êtes inscrit·e dans un établissement d'enseignement supérieur

Et c'est tout !

Il existe des prix distincts pour les étudiants en école de journalisme et les autre étudiants mais tout le monde peut participer, peu importe votre formation, qu'elle soit journalistique ou non ! Vous pouvez participer seul·e ou en groupe, via une association étudiante ou non.


© JRE / Radio Campus Paris



Comment participer ?

> Inscrivez-vous et envoyez votre production avant le 31 mars 2020


> Voir le règlement
> + d'infos sur http://www.jeunesreporters.org/



Les meilleurs reportages en 2019


Voici quelques exemples de projets récompensés.



Ça suffit le gachis !

Réalisé par Alix EDWIGES, Ecole Supérieure de Journalisme, Lille

En France, le gaspillage alimentaire représente plus de 10 millions de tonnes par an. Alix Edwiges, étudiante de 21 ans à l'Ecole supérieure de journalisme de Lille, nous présente des initiatives locales inspirantes qui permettent à chacun d'avoir une alimentation plus durable et d'agir contre le gaspillage à chaque étape de sa consommation.



Too Good To Go, l'anti-gaspillage 2.0

Réalisé par Theo CHAUDET et Emma AUBIN, Université Bordeaux Montaigne

L'application de lutte contre le gaspillage Too Good To Go a déjà permis d'éviter le gaspillage de plus de 5 millions de repas depuis sa création. Théo et Emma, 2 étudiants de 19 ans de l'Université Bordeaux Montaigne, ont rencontré une employée de la start-up, ainsi que deux commerçants de Bordeaux pour mieux comprendre le fonctionnement et les intérêts de cette application.



Réunir autour du jardinage : le pari réussi du jardin des Agrions

Réalisé par Agathe HERNIER et Coline LE PIOUFF, Ecole Supérieure de Journalisme, Lille

L'agriculture urbaine est une pratique en plein essor répondant à la fois aux aspects sociaux et environnementaux du développement durable. Agathe et Coline, 2 étudiantes de 19 ans de l'école supérieure de journalisme de Lille, nous racontent leur découverte du jardin des Agrions, une belle initiative lilloise conciliant végétalisation et cohésion sociale.



Et à l'écrit ?



Tomber dans les pommes

Réalisé par Sophie HIENARD, Université Paris Dauphine
Lire l'article

Au-delà des impacts environnementaux et sur notre santé, les méthodes de culture industrielles entraînent une perte de goût de nos fruits et légumes. Sophie Hiénard, étudiante de 20 ans à l'université Paris Dauphine, nous raconte sa visite de la Cueillette de Cergy et met en lumière des solutions pour retrouver de la saveur dans nos assiettes






Précarité menstruelle : la double peine

Réalisé par Mathilde DURAND, Ecole Supérieure de Journalisme, Lille
Lire l'article

La précarité menstruelle est un sujet peu connu mais dont souffrent des milliers de femmes en France et dans le monde. Mathilde Durand, étudiante de 22 ans à l'Ecole de journalisme et de communication d'Aix Marseille, a enquêté auprès d'associations marseillaises, et notamment auprès de Règles Elémentaires, qui organise des collectes et distributions de protections hygiéniques et tente de libérer la parole sur ce sujet




> Voir la liste complète des lauréats

1ère publication : 21.10.2019 - Mise à jour : 31.10.2019