Couverture santé : les bons réflexes pour être (r)assuré

Comment optimiser le remboursement de vos frais de santé ? C'est quoi le compte ameli ? Une complémentaire santé ?

À chaque rentrée universitaire, votre couverture santé est garantie : c'est simple, gratuit et automatique. MAIS →
S'il est simple de bénéficier de la couverture santé, certains bons réflexes permettent d'être correctement et rapidement remboursé tout au long de l'année.

Les bases de votre couverture santé

Si vous poursuivez vos études, vous êtes automatiquement pris en charge pour vos frais de santé par l'Assurance maladie. Vous dépendez toujours de la Caisse primaire d'assurance maladie (Cpam) de votre lieu de résidence. Si vous débutez vos études, vous continuez d'être affilié à votre régime de protection sociale actuel, en général celui de vos parents.

...mais ne négligez pas certaines démarches qui vous feront gagner du temps et de l'argent !

Adoptez les bons réflexes !

Pour être bien remboursé de vos frais de santé :

  • Créez votre espace personnel, le compte ameli, sur ameli.fr (disponible aussi en appli sur Android ou iOS)
  • Renseignez ou mettez à jour vos informations : adresse postale, RIB, médecin traitant
  • Déclarez un médecin traitant
  • Mettez à jour votre Carte Vitale, dans une pharmacie ou dans votre caisse d'assurance maladie
  • Adhérez à une complémentaire santé si vous souhaitez compléter vos remboursements

Prise en charge optimale de vos frais de santé

L'Assurance Maladie vous rembourse 70% de vos frais de santé si vous consultez en priorité votre médecin traitant. Pour être remboursé à 100%, vous devez souscrire une complémentaire santé (celle de vos parents ou une autre) qui prendra en charge les 30% restants. Notez également qu'en parallèle des remboursements classiques, l'Assurance maladie propose des aides financières ponctuelles pour répondre à des situations particulières et des frais imprévus.

Pensez à mettre à jour votre Carte Vitale, une fois par an et à chaque changement de situation. Cela  garantit l’actualisation des données et facilite le remboursement des frais de santé. La mise à jour peut être effectuée dans les bornes installées dans toutes les caisses d’assurance maladie ou en pharmacie.

Il est essentiel par ailleurs de transmettre votre relevé d’identité bancaire (RIB) par voie postale à la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence (en indiquant au dos son numéro de sécurité sociale). Sans RIB, pas de remboursement de vos frais de santé possible !

Notez que votre compte ameli vous permet de suivre vos remboursements, modifier vos informations personnelles et poser vos questions via la messagerie.

Votre compte ameli

Ça y est, vous avez ouvert votre compte ameli ? C’est l’espace personnel sécurisé qui permet de simplifier toutes vos démarches de santé en ligne !  En cette période de rentrée, propice aux démarches administratives, adoptez les bons réflexes pour être autonome et créez, en quelques clics, votre compte ameli !

Le compte ameli, à quoi ça sert ?

Le compte ameli est un espace personnel sécurisé pour accéder à tous les services de l’Assurance Maladie depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette. L’appli ameli est disponible App Store et Google Play.

Il vous permet de :

  • Consulter vos remboursements de soins
  • Télécharger votre attestation de droits, utile lorsque l’on n’a pas sa carte vitale sur soi
  • Commander votre Carte Vitale ou déclarer sa perte ou son vol
  • Commander une Carte européenne d’assurance maladie (CEAM)
  • Actualiser et gérer vos informations personnelles (adresse, téléphone, mail, coordonnées bancaires…) ;
  • Interroger amelibot (le chatbot de l’Assurance Maladie, qui répond à toutes vos questions et vous guide dans les démarches en ligne) ou poser vos questions par mail directement à un conseiller.

Comment le créer ?

La mise à jour des coordonnées de contact

Numéros de téléphone (portable et/ou fixe), adresse postale, relevé d’identité bancaire (RIB) et mail… Il est essentiel de mettre à jour vos coordonnées personnelles pour bénéficier d’un suivi optimal de vos démarches de santé. Avec des informations à jour, l’Assurance Maladie peut entrer directement en contact avec vous et vous proposer toute une offre de services adaptée à vos besoins.

La complémentaire santé

Si vous souhaitez compléter les 30% de frais restant à votre charge, vous pouvez adhérer à une complémentaire santé.
Si votre budget ne vous permet pas de souscrire une complémentaire santé facultative, des aides sont possibles.

+ d'infos

Si vous exercez une activité parallèle

Vous avez un emploi pendant vos études et faites face à un arrêt de travail ? Les indemnités journalières sont un revenu de remplacement versé par l’Assurance Maladie compensant la perte de salaire d’un salarié pendant son arrêt maladie.

L’envoi de l’arrêt de travail

S’il estime que votre état de santé le nécessite, votre médecin traitant vous prescrit un arrêt de travail. Deux situations peuvent se présenter en fonction de la manière dont votre médecin établit la prescription d’arrêt de travail.

En ligne

Une partie des données qui vont permettre d’étudier votre dossier sont transmises automatiquement à la caisse d'assurance maladie de votre lieu de résidence et au service médical. Vous devez obligatoirement adresser à votre employeur l'exemplaire imprimé remis par le médecin.

Sur un formulaire papier

Vous devez obligatoirement adresser les volets 1 et 2 du formulaire à la caisse d'assurance maladie de votre lieu de résidence puis adresser le volet 3 à votre employeur.

Vous avez 48 heures suivant la date de votre arrêt de travail pour effectuer ces démarches. Ce délai reste le même quelle que soit la durée de l’arrêt de travail prescrit. À réception de votre arrêt de travail, votre employeur vous transmettra une attestation de salaire pour le paiement des indemnités journalières. Si vous avez plusieurs employeurs, chacun devra établir une attestation de salaire.

Le versement des indemnités journalières

Les indemnités journalières maladie sont dues à compter du 4e jour d’arrêt de travail. Votre caisse d'assurance maladie verse vos indemnités journalières après traitement de votre dossier puis tous les 14 jours en moyenne. L’indemnité journalière versée pendant un arrêt de travail pour maladie est égale à 50 % du « salaire journalier de base ». Les délais de traitement et votre relevé de d’Indemnités journalières sont accessibles dans votre compte ameli.

C’est votre caisse d’assurance maladie qui vous versera vos indemnités journalières, sauf si votre entreprise prévoit le maintien de salaire en cas d'arrêt de travail.

Si vous partez à l'étranger

Vous souhaitez effectuer une formation, un stage à l’international ou tout simplement voyager ? Pensez à votre protection sociale ! Sachez que votre prise en charge peut varier en fonction du pays dans lequel vous vous rendez. Pour partir sereinement, renseignez-vous pour préparer au mieux votre séjour.

Pour un départ en Europe

Si vous partez en Europe dans un état de l’Union Européenne/Espace Économique Européen, en Suisse ou au Royaume-Uni, rendez-vous sur votre compte ameli et commandez votre carte européenne d’Assurance Maladie (CEAM) pour attester de vos droits en France et bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux. Attention ! Le Royaume-Uni ne fait plus partie de l’Union européenne ; des formalités supplémentaires sont à réaliser.

Pour un départ hors Europe

Si vous partez à l’étranger, dans un pays hors Union européenne/Espace Économique Européen, Suisse, Royaume-Uni ou Québec, votre protection sociale varie en fonction de votre pays d’accueil. Certains États (hors UE/EEE/Suisse) ont signé une convention de sécurité sociale avec la France afin de permettre la prise en charge de vos soins soit par l’Assurance Maladie française, soit par le régime de sécurité sociale de l’État où se déroulent vos études.

Pour savoir comment vos soins pourront être pris en charge, renseignez-vous auprès de votre caisse d'Assurance Maladie ou du Cleiss. Si vous partez à l'étranger pour effectuer un stage, sachez chez que les modalités de prise en charge varient selon que vous percevez ou non une rémunération (gratification) et selon le montant de cette dernière.

Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès :

Dans tous les cas

Dans certains pays, les frais médicaux coûtent très chers. Avant de partir, vérifiez les frais médicaux qui pourraient rester à votre charge. Il est également recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d'assurance qui garantit le remboursement des frais médicaux engagés et le rapatriement sanitaire en cas de maladie à l'étranger.

Plusieurs sources d'info à ce sujet

Si vous effectuez une césure

Votre protection sociale dépend de votre situation

Si vous suivez une formation dans un domaine différent, tout en résidant en France, sans exercice d'une activité professionnelle rémunérée, vous demeurez rattaché·e à votre régime actuel. Si vous occupez un emploi salarié, vous êtes affilié·e au régime dont relève cet emploi (régime général ou régime agricole).

Si vous exercez une activité non salariée, vous êtes affilié·e au régime général. Si vous vous consacrez uniquement au bénévolat ou que vous n'avez aucune activité professionnelle en restant sur le territoire français, vous restez rattaché·e au régime de sécurité sociale qui assurait antérieurement votre prise en charge (sauf si vous avez plus de 24 ans ; dans cette situation, vous relevez du régime général).

Si vous partez à l'étranger, reportez-vous aux articles qui correspondent à l'activité que vous y mènerez : salarié expatrié, étudiant... Si vous partez dans le cadre d'un volontariat international, votre protection sociale sera organisée par l'organisme gestionnaire de votre mission (Business France, DGTrésor, MEAE). À la fin de votre césure, vous informerez votre caisse d'assurance maladie en remplissant le formulaire demande d'ouverture des droits à l'assurance maladie : dans le cadre B « Situation du demandeur », vous cocherez « Autre » et préciserez « Retour de VI » ainsi que la date de votre retour en France. Vous joindrez le justificatif correspondant délivré par l'organisme gestionnaire de votre mission.

Autres cas particuliers

Et pour les étudiants internationaux ?

Si vous venez étudier en France pour la première fois, vous devez entreprendre des démarches spécifiques.

Vous avez d'autres questions ?

Node Footer Info