La santé sur les campus

Sur votre campus, vous pouvez demander conseil à des professionnels de la santé, bénéficier gratuitement de consultations et dans certains cas accéder à des soins en médecine générale, avec délivrance d'ordonnance.

Des bilans de santé gratuits

Tous les services de santé universitaire proposent des examens de santé gratuits, à destination des étudiants. N'hésitez pas à répondre aux convocations que vous recevrez ou à prendre rendez-vous.

Des consultations de premier niveau gratuites

  • Voir un médecin
  • Se faire vacciner
  • Arrêter de fumer
  • Parler d'un problème avec l'alcool, le cannabis
  • Parler d'un coup de blues ou de déprime
  • Dépister et traiter les maladies sexuellement transmissibles
  • Effectuer un dépistage Covid-19
  • Soigner une dent

Bien-être, relaxation, alimentation, santé psychologique

Les services de santé universitaires vous accompagnent par des conseils, recettes, des paniers repas et des techniques de bien-être, respiration, méditation qui ont un effet positif sur la concentration, le sommeil...

Dans de nombreux cas, les services de santé universitaire ont ou sont en lien avec un Bureau d'Aide Psychologique Universitaire qui permet d'accéder gratuitement à des consultations de psychothérapie et de psychiatrie. Par ailleurs, votre Crous peut vous permettre d'accéder à des consultations avec des psychologues.

Les étudiants relais-santé

Présents sur certains campus, les étudiants relais-santé (ERS) offrent un premier niveau d'information. Ils sont présents pour vous accueillir et répondre à vos questions, tout en menant des opérations de sensibilisation et des campagnes d'information sur le campus.

Il est parfois plus facile de s'adresser à d'autres étudiants, surtout sur des sujets qui peuvent être sensibles pour vous, donc n'hésitez pas à les solliciter.

Qu'avez-vous appris durant cet escape game ?

J'ai appris pas mal de choses. J'ai retenu la manière dont on peut être utile à son prochain.

Ce que j'ai le plus retenu, notamment c’est l'importance de s'entraider au cours des soirées. Sensibiliser aussi ceux qui ne le sont pas. L'importance surtout de ne pas laisser les gens dans la nature. De veiller les uns sur les autres et de ne pas laisser les individus seuls face à eux mêmes. Parce que, du coup, ça peut mener à des situations ou une personne qui a un peu trop abusé lors de la soirée se retrouve dans une situation délicate alors qu'elle aurait pu l'éviter si elle avait été entourée de personnes pour ça.

J'aime bien le format sur lequel ça a été posé. Le fait que ça soit une expérience physique, qu'on ait pu résoudre des énigmes et jouer à des petits jeux, c'était super bien.

Quel est le rôle d'un étudiant relais-santé ?

Les étudiants relais-santé, d'une part, vont nous aider à sensibiliser les autres étudiants, donc leurs pairs aux questions de santé. Donc, à la fois en organisant des actions eux-mêmes et en participant aux actions que nous, on peut organiser.

Pourquoi avez-vous souhaité être étudiant relais-santé ?

L'envie de faire ça, c'est surtout être utile à la communauté étudiante. Certains étudiants n'osent pas forcément discuter avec des personnels de l'université, par exemple. Donc là, j'imagine que si c'est nous, les étudiants eux mêmes, qui faisons le relais, ça peut être un élément qui facilite l'accès à ce genre de dispositif.

J'ai toujours été intéressée par la santé. Je trouve que c'est un sujet important qu'il faut propager à l'ensemble des étudiants surtout, qui, à mon avis, sont les moins sensibilisés à la santé. Donc, c'est l'une des raisons notamment pour lesquelles j'ai voulu faire ça.

J’aime bien la santé forcément, si je suis en médecine. je trouve que c'est super important le fait qu'on soit des personnes enfin des étudiants, nous-mêmes qui allons parler à d'autres étudiants. Peut être que le message passera beaucoup plus facilement et c'est aussi important d'en parler entre nous et que ça vienne pas forcément de personnes hiérarchiquement supérieures. Que ça se fasse avec des réelles conversations plutôt que des documents sur Google.

On n'attend pas des étudiants relais-santé qu'ils aient des connaissances, en particulier en santé, puisque d'une part, la partie connaissances, on leur apportera, mais surtout ce qui est au centre des questions de santé, c'est avant tout des questions de choix et de maîtrise des risques. Pour être en bonne santé, il faut qu'on apprenne à maîtriser un certain nombre de risques.

Un sujet de santé important pour vous ?

La première chose à laquelle je pense aujourd'hui, au vu des contextes, est bien sûr que c'est la santé mentale des étudiants.

C'est aussi une période de la vie où l’on s'interroge beaucoup. On prend son autonomie par rapport à son milieu familial. Parfois, ce n'est pas toujours facile, ça peut vouloir dire aussi de l'éloignement et parfois c'est difficile à vivre. Donc il y a aussi cette question de la santé mentale c'est aussi une question très, très importante pour que les jeunes entre eux, repèrent aussi ceux qui sont un peu en train de décrocher et de les remettre dans un circuit de soins.

Pour moi, le plus important à l’heure aujourd'hui, c'est la santé sexuelle. Les étudiants connaissent les risques, mais ils les banalisent trop souvent. Tout ce qui est risque de MST et de grossesse, pour moi, c'est très important de leur faire comprendre que ce n'est pas quelque chose à banaliser et qu'il faut vraiment faire attention à ça.

La remise en circuit de soins, c'est aussi un des objectifs étudiants relais-santé et c’est une étape de la vie où l’on connaît pas forcément bien le système de santé où il faut apprendre à s'en servir. Il faut pas avoir peur d'aller voir des professionnels, il ne faut pas avoir honte non plus. Il faut que ça soit assez naturel. Avant, c'était les parents qui s'occupaient de sa santé. Là on se prend en charge tout seul.

Je dirais mon sujet de santé important la santé sexuelle. Je trouve ça super important, surtout à notre âge. On va prendre pas mal de risques, on va découvrir c'est normal, on sort et on découvre un nouveau monde.

Les centres de santé universitaires

La moitié des services de santé universitaire sont aussi centres de santé médicaux, dentaires et infirmiers.

Vous êtes nombreux à exprimer votre difficulté à vous soigner, notamment pour des raisons de budget. Ces centres de santé vous permettent de bénéficier de consultations médicales et de soins en médecine générale, avec délivrance d'ordonnance dans le cadre de la prescription d'un traitement adapté.

Le tiers payant y est pratiqué et vous n'avez pas à avancer la part de sécurité sociale de la consultation. La consultation est prise en charge à 70% par la sécurité sociale et, si vous en avez choisi une, la complémentaire santé. Vous pouvez aussi déclarer un des médecins du centre de santé comme référent dans votre parcours de soin ; c'est-à-dire comme votre médecin traitant.

Accès aux droits en santé et pour le handicap

La plupart des services de santé universitaire ont un service social qui pourra aussi vous aider dans vos démarches de reconnaissance de droits en santé.

Les Services Université Handicap (SUH) accompagnent dans leurs études, les étudiants ayant une reconnaissance de handicap. Les services de santé universitaires, sont là pour déterminer des aménagements d'études et d'examen dont vous pouvez avoir besoin, y compris en cas de handicap temporaire (consécutif, par exemple, à un accident).

Node Footer Info