Certifier votre niveau de langue

Dans le cadre d'une mobilité internationale ou pour l'insertion professionnelle, par exemple.

Pourquoi certifier son niveau ?

Plusieurs situations peuvent mener à une envie, voire une nécessité, de certifier votre niveau de maîtrise d'une langue.

Par exemple, si vous envisagez une mobilité à l'étranger, certains établissements peuvent demander une preuve de votre niveau pour vous inscrire. Autre cas : de retour d'une expérience à l'international, en Erasmus+ par exemple ou suite à un volontariat international, vous souhaitez peut-être capitaliser sur les compétences linguistiques acquises et donc les formaliser.

Une certification peut également être intéressante dans le cadre de votre insertion professionnelle : c'est un ajout pertinent à votre CV. Dernier exemple : si vous êtes étudiant international et que vous souhaitez ou avez besoin selon les cas d'attester de votre niveau en français, la certification s'impose.

CLES, DELF, DALF, FLE, TOEIC, TOEFL... Pas forcément évident de s'y retrouver parmi tous ces acronymes. On fait le point.

Avec le CLES

Le Certificat de compétences en langues de l'enseignement supérieur (CLES) est une certification d’État, sous l’égide du ministère de l'enseignement supérieur. C'est une certification tout ce qu'il y a de plus officielle donc, qui permet d'évaluer votre niveau : B1, B2 et C1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Votre Certification CLES est donc tout à fait reconnue au niveau européen et même au-delà de l'Europe.

10 langues

La Certification CLES est disponible en dix langues.

  • anglais
  • allemand
  • espagnol
  • italien
  • russe
  • arabe
  • portugais
  • français langue étrangère – FLE
  • grec moderne
  • polonais

Les sujets des épreuves permettent d’évaluer les compétences de compréhension et d'interaction à l’oral et la production écrite.

Pour qui ?

Pour tous les publics y compris bien sûr les étudiants. Les épreuves sont organisées par une cinquantaine d’établissements de l'enseignement supérieur accrédités, potentiellement le vôtre. Les tarifs sont plafonnés. Pour le B1 : 80 € maximum, B2 : 100 € maximum, C1 : 150 € maximum. L'établissement peut par ailleurs choisir d'exonérer ses étudiants, partiellement ou intégralement.

Apprendre une langue étrangère

Les certifications valident un certain niveau. Pour atteindre ce niveau, il vous faut bien sûr apprendre et progresser dans la langue de votre choix. Pour réaliser vos objectifs, il existe de nombreux outils ; nous en avons référencé quelques-uns.

Français langue étrangère (FLE)

Si vous êtes étudiant international, un certain niveau de maîtrise de la langue française peut être demandé pour vous inscrire dans certaines formations. France Éducation international est l'opérateur public de référence à ce sujet. Il vous permet d'obtenir toutes les informations nécessaires pour passer le test ou le diplôme dont vous avez besoin. En voici quelques exemples parmi les plus souvent exigés et/ou utilisés.

Le TCF

Il s'agit du test de connaissance du français. Plus précisément, le TCF - TP (tout public) est le test que les étudiants internationaux doivent passer dans le cadre de leur demande d'admission préalable (DAP).

Le DELF

Il s'agit du Diplôme d’études en langue française. Le niveau B2 peut être exigé par certaines formations. Contrairement au TCF, dont la validité est temporaire, le DELF est valable à vie, une fois acquis.

Le DALF

Il s'agit du Diplôme approfondi de langue française. De niveau C1 à C2, il peut être exigé par certaines formations. Tout comme le DELF, il est valable à vie une fois acquis.

Apprendre le français

Les certifications valident un certain niveau de maîtrise. Elles ne sont pour autant pas des apprentissages. Pour vous aider à apprendre, progresser, mieux maîtriser la langue française, il existe de nombreux outils.

D'autres certifications

Il existe d'autres certifications, dispensées par d'autres organismes et dont la reconnaissance varie d'un cadre et d'un territoire à l'autre. On peut citer les deux plus connus : le TOEFL et le TOEIC.

Le TOEFL, pour commencer, (Test of English as a Foreign Language), qui est un test américain. Il permet d’évaluer les connaissances des étudiants qui souhaitent intégrer une université anglophone. Il est reconnu par plus de 10 000 établissements d’enseignement supérieur, dans plus de 150 pays.

Le TOEIC, autre certification très connue, (Test of English for International Communication). Le TOEIC peut être utilisé par des recruteurs lors d'entretiens d'embauche, mais également par de grandes écoles, d’ingénieurs ou de commerce, en général.

Notez que certaines universités françaises proposent des préparations au TOEFL et/ou TOEIC.
Renseignez-vous directement auprès de votre établissement pour connaître les modalités.

Node Footer Info