Monter un projet de solidarité en France avec le CES

Le Corps européen de solidarité (CES) peut soutenir, y compris financièrement, un projet solidaire local. L'aide de l'Union européenne peut aller jusqu'à 500€ par mois.

Vous avez envie de monter un projet solidaire pour une communauté locale, de lancer une initiative pour les habitants de votre ville ou votre région qui soit basée sur l'entraide ? Et vous recherchez un (gros) coup de pouce pour passer de l'idée à l'action ? Le Corps européen de solidarité peut vous intéresser.

 

C'est quoi, le Corps européen de solidarité ?

Le Corps européen de solidarité (CES) vous permet d'effectuer une mission de volontariat, un stage, une activité professionnelle dans toute l'Europe ou un projet de solidarité en France. Les missions sont en lien avec la solidarité au sens large du terme : aide alimentaire, soins de santé, intégration sociale, accueil des migrants et des réfugiés, protection de l'environnement, culture, éducation... Le CES est porté en France par l'Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport, intégrée à l'agence du Service Civique.

 

Des projets de mobilité, mais pas seulement

Dans les trois premiers cas, comme il s'agit de missions qui nécessitent votre présence en continu dans un autre pays, le CES est plutôt à effectuer dans le cadre d'une césure pour les volontariats, ou au sein de votre cursus concernant le volet stages, si votre établissement d'enseignement supérieur approuve le projet. Quant aux missions rattachées à l'emploi, elles peuvent être intéressantes à saisir une fois votre diplôme en poche, ou là encore pendant une césure.

Outre ces missions qui impliquent une mobilité, le CES propose également un volet « Projets de solidarité », qui ne nécessite pas une mobilité puisqu'il doit se dérouler dans le pays de résidence des porteurs de projets : en clair, pour vous, en France.

 

Les projets de solidarité du CES

En bref, les principales caractéristiques...

Objecti: développer, au sein d'une communauté locale, un projet qui porte les valeurs de l'UE.

  • Cinq jeunes de 18 à 30 ans
  • Pour une durée de 2 à 12 mois (temps partiel, pendant les vacances, soir, week-end...)
  • Possibilité de solliciter une subvention
  • L'aide financière de l'UE s'élève à 500€ maximum par mois
  • Un forfait coaching (214€ par jour pour 12 jours) pour vous accompagner dans les démarches administratives et techniques

Contrairement aux volontariats, stages et emplois, les projets de solidarité ne peuvent être développés que dans l'État membre de résidence.

Concernant l'aspect local, et comme précisé sur le site du Corps européen de solidarité, « il peut s'agir d'une activité de solidarité nationale mais le projet devra avoir des impacts locaux en impliquant différents acteurs et en développant de nouveaux partenariats. Le projet devra aborder un thème clairement identifié que les jeunes souhaitent explorer ensemble et qui devra se décliner par des activités concrètes dans lesquelles tous les jeunes seront impliqués. Le projet devra aussi montrer une plus-value européenne en abordant une ou plusieurs thématiques prioritaires européennes ».

 

Quelles thématiques d'intervention pour votre projet ?

Par solidarité, on entend par exemple : inclusion, accueil et intégration des réfugiés et des migrants, citoyenneté et participation, environnement et protection de la nature, santé et bien-être, éducation et formation, emploi et entreprenariat, créativité et culture, sport, etc.

 

Deux exemples de projets

Vous pouvez lire les témoignages des jeunes ayant mis en place avec succès les projets suivants.

Tous les chemins se croisent à Marseille (accueil de migrants, inclusion)
> Les coursiers nantais (environnement et économie sociale et solidaire)

 

Soutien de l'Union européenne

Comme évoqué plus haut, l'aide financière maximale de l'UE pour votre projet est de 500 € par mois avec éventuellement la prise en charge d'un forfait de coaching et des coûts liés à la participation de jeunes ayant moins d'opportunités. Le Corps européen de solidarité offre également une série de services aux participants : formation en ligne, assurance, certificat de participation, portail internet.

 

Qui peut déposer un dossier et comment ?

Pour participer, vous devez obligatoirement vous enregistrer sur le portail du Corps européen de solidarité.
Vous pourrez solliciter un tuteur qui vous aidera dans les différentes étapes du projet (préparation, mise en œuvre, évaluation).

Pour solliciter une aide financière, vous devez déposer un dossier de demande de subvention, selon le calendrier des dates limites de candidature (3 par an). Un organisme public ou privé, une association peut également faire la démarche au nom de votre groupe.

 

Le calendrier des dépôts de dossier

  • 5 février 2020
  • 30 avril 2020
  • 1er octobre 2020

Le calendrier 2021 sera communiqué dès qu'il sera établi.

 

Les autres formes du Corps européen de solidarité

Si les aspects « en mobilité » du CES vous intéressent, en voici les principales caractéristiques.

 

 

Validation de votre engagement dans le cadre de vos études

Depuis la rentrée universitaire 2017/2018, tous les établissements d’enseignement supérieur proposent un dispositif de reconnaissance des compétences et aptitudes acquises dans le cadre d’une activité bénévole, d'un mandat d'élu·e étudiant·e, mais aussi dans le cadre de volontariats ou d'expériences à l'étranger, par exemple pendant une période de césure.

> En savoir plus sur la validation de l'engagement
> En savoir plus sur la césure

> Voir les autres dispositifs de volontariat et d'engagement

Node Footer Info