Participez à la Consultation nationale étudiante !

Prenez 10 minutes pour donner votre avis sur les enjeux écologiques et solidaires qui vous concernent directement.

C'est quoi, la CNE ?

Sous la forme d'un questionnaire, la Consultation nationale étudiante (CNE) recueille vos attentes, vos expériences, vos besoins. Soutenue par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et le réseau des Crous entre autres, la consultation est organisée tous les trois ans par le RESES. Le Réseau étudiant pour une société écologique et solidaire représente une centaine d'associations étudiantes dans toute la France.

La CNE, c'est la Consultation nationale étudiante qui a lieu tous les trois ans, organisée par le RESES. Elle a pour but d'interroger les rapports, les opinions des étudiants et des étudiantes sur certains sujets.

Consultation nationale étudiante : prenez la parole jusqu'au 20 février

Deux bonnes raisons de participer : ne pas mâcher ses mots et s'exprimer sur les enjeux écologiques et solidaires.

Quels sujets sont abordés précisément ?

La CNE s’est construite autour de trois principaux axes. Cette année, elle interrogera sur la formation et l'insertion professionnelle, les modes de vie des étudiants et leur rapport à l'engagement.

Des exemples de questions posées ?

Par exemple, trois critères professionnels qui mobilisent les étudiants dans leur future carrière ou vie professionnelle, la fréquence à laquelle ils mangent du poisson, quels sont par exemple les principaux acteurs qui doivent se mobiliser dans la transition écologique et plus encore.

Et ensuite ? Quid des réponses ?

Cette année, on a fait un partenariat avec un collectif de chercheurs qui s'appelle Quantité Critique, qui va nous permettre d'analyser les résultats. Le but sera de faire un recensement des opinions des étudiants et des étudiantes. Ça permettra aussi de formuler des recommandations pour les acteurs et les actrices de l'enseignement supérieur et des institutions afin d'adapter notre plaidoyer et nos projets aux étudiants et aux étudiantes.

Comment participer à la CNE ?

La CNE sera diffusée en ligne à travers toute la France jusqu'au 20 février. Elle ne prend pas plus de dix minutes et elle est disponible sur notre site internet : le-reses.org/cne.

Un dernier mot, pour conclure ?

En 2020, on avait eu 50 000 réponses et cette année, on va essayer d'en avoir encore plus pour être toujours plus représentatifs de la population étudiante.

Pourquoi cette consultation ?

La Consultation nationale étudiante permet au RESES de récolter votre avis et des données sur les sujets écologiques et solidaires en particulier. Une fois analysés, les résultats de la consultation sont communiqués publiquement par le RESES, qui porte la voix de la population étudiante auprès du grand public.

En partenariat avec un collectif de chercheurs spécialisés sur les mouvements pour le climat, (Quantité Critique), le RESES produira une analyse statistique et sociologique représentative du monde étudiant.

Les réponses au questionnaire seront également transmises aux institutions et établissements de l'enseignement supérieur. Ces recommandations peuvent aider les acteurs publics à concevoir des projets à même de mieux répondre à vos attentes.

Les établissements d'enseignement supérieur seront par exemple en mesure d'isoler les données concernant les étudiants inscrits sur leur(s) campus - de façon totalement anonymisée. Cette possibilité leur donnera l'opportunité d'affiner leurs projets en ayant connaissance des attentes de « leurs » étudiants.

Comment est organisé le questionnaire ?

La Consultation nationale étudiante se présente sous la forme d'un questionnaire, articulé autour de trois grands thèmes :

  • L'insertion et la formation professionnelles
  • Les modes de vie
  • L'engagement
Répondre au questionnaire ne vous prendra pas plus de dix minutes.

Il est possible d'y répondre jusqu'au 20 février, ici : le-reses.org/cne.

C'est quoi, le RESES ?

C'est un réseau national d'associations étudiantes engagées pour l'écologie et la solidarité.

Son objectif ? Atteindre le taux de 100 % d'étudiants sensibilisés sur les sujets écologiques et solidaires et accompagner la transition écologique des établissements d'enseignement supérieur.

Je sais pas si je regarde la caméra ou toi.

LE RESES : INTERVIEW DE PIA, PAUL et MAYA

Le RESES, c'est le réseau étudiant pour une société écologique et solidaire, anciennement REFEDD.

Ça a été créé en 2007 à Toulouse et c'est un réseau qui regroupe 140 associations étudiantes qui agissent sur les enjeux environnementaux partout en France et qui ont pour vocation de se réunir pour pouvoir rassembler les étudiants et également organiser des événements en relation avec, justement, les enjeux écologiques et solidaires.

C'EST QUOI VOS OBJECTIFS ?

On s'organise autour de deux grands objectifs qui sont d'un côté d'arriver à 100% d'étudiants formés et engagés sur les sujets écologiques et solidaires, et de l'autre côté, 100% de campus durables et engagés dans la transition écologique. Donc pour ça, on s'organise autour de trois grands pôles, trois grands champs d'action.

Le premier, c'est de rassembler les étudiants et toutes les associations étudiantes qui sont nos membres. Deuxièmement, de les former sur les enjeux sociaux, environnementaux au travers de formations, guides pratiques, fiches et troisièmement, de porter leur voix au niveau national, au niveau institutionnel, notamment au travers de grandes consultations nationales étudiantes que nous menons tous les trois ans.

QUELS SONT VOS OUTILS ?

On a d'une part les guides qui vont en fait permettre d'entamer une transition sur les campus, sur différents thèmes, notamment l'alimentation durable, l'événementiel responsable, le zéro déchet ou l'économie circulaire.

On propose des formations qui sont toutes gratuites pour les associations étudiantes et les étudiants. On les propose aussi aux établissements d'enseignement supérieur directement et c'est à travers des thématiques assez variées liées aux enjeux écologiques et solidaires, la plupart du temps en lien avec le campus. Donc, ça peut être par exemple sur l'alimentation responsable, sur la communication responsable, aussi sur l'événementiel responsable.

Et donc, on dispense ces formations-là et ensuite, on a des fiches pratiques qui sont plus précises, qui sont positionnées sur des démarches vraiment précises, notamment comment développer un compost sur son campus, la permaculture et également comment développer un événement de manière responsable.

VOS ÉVÉNEMENTS SONT NOMBREUX. QUELQUES EXEMPLES ?

On organise notamment des événements comme la Semaine étudiante du développement durable, la Semaine étudiante de la réduction des déchets.

Des moments phare qui ponctuent l'année universitaire, qui se déroulent sur une semaine et qui permettent de rassembler nos étudiants, qui permettent de se former, de développer des projets, de mettre en lumière leurs initiatives sur leur territoire.

L'INSERTION PROFESSIONNELLE, UN VOLET IMPORTANT ?

On a également un volet insertion professionnelle où on organise des afterworks qui ponctuent également l'année universitaire et qui servent pour les étudiants à trouver des formations et des métiers dans la transition écologique.

Des réunions où on va retrouver des professionnels qui vont témoigner sur leur parcours et leur insertion professionnelle. On a également le Forum des métiers et des formations que nous animons deux fois par an et qui permet également aux étudiants et étudiantes de se former aux métiers d'avenir dans la transition écologique.

Et on a aussi, dans un aspect plus pratique, notre page emploi, qui répertorie des offres d'emploi dans les secteurs de l'écologie et de la solidarité.

C'EST QUOI UN CAMPUS DURABLE ?

Un campus durable - on parle aussi de campus qui est engagé dans la transition écologique - ça recouvre un campus, un établissement qui prend en compte les dimensions écologiques et solidaires de manière structurelle, c'est-à-dire à la fois dans son fonctionnement, en matière d'énergie, en matière de déchets, en matière d'alimentation, de restauration aussi, mais aussi en termes de partenariats, en termes de politique d'achats, en termes de gouvernance et enfin, en termes de formation, c'est-à-dire que les enjeux socio-environnementaux sont intégrés dans les formations que les établissements proposent.

POURQUOI AVOIR CHANGÉ DE NOM ?

On a changé de nom en mai 2021 suite à un vote de notre Assemblée générale. On s'appelait avant le REFEDD pour Réseau français étudiant pour le développement durable et on est devenus le RESES, le Réseau étudiant pour une société écologique et solidaire.

Ce changement de nom fait suite à une réflexion de plusieurs années sur le terme développement durable qui était dans notre nom et le fait que ce soit associé à la notion de croissance infinie et aussi de greenwashing de la part de certains grands groupes.

Avec ce changement de nom, on souhaite plus se positionner sur les enjeux solidaires et surtout bien mettre en lien les enjeux écologiques et solidaires et réaffirmer que les uns ne peuvent pas être pensés sans les autres.

Mais on reste quand même sur notre philosophie de base et nos champs d'action ne changent pas radicalement.

RETROUVEZ LE RESES SUR LE-RESES.ORG

Il propose des guides, des formations et des événements à destination des étudiants, des établissements d'enseignement supérieur et des 140 associations étudiantes membres de son réseau présent dans toute la France.

Node Footer Info