Théâtre : Finalistes 2020

theatre

L'Astulothèque - Terres brûlées – Crous de Bordeaux-Aquitaine 

Quentin Laperche-Calvo, étudiant en design graphique multimédia à l’école d’art et de design des Pyrénées et en cycle 2—1 théâtre au Conservatoire de Pau Béarn. 

Émilie Déthelot, étudiante en cycle 2—2 théâtre au Conservatoire de Pau Béarn et en 2e année CTD à l’Université de Pau et des Pays de l'Adour. 

« Le paysage est-il le domaine de nos souvenirs ? Que se passe-t-il lorsque celui-ci disparaît, ou se transforme ? N’avons-nous pas un devoir de commémoration envers celui-ci ? C’est avec ces questions que Cyndie tourne ce plan dans le village de ses grands-parents, avec les terras queimadas en décors, ces landes incendiées qui sont l’« œuvre d’un fou ». Elle cherche la reconquête, par les femmes du village, de ce territoire transformé. C’est là notre point de départ. Cyndie repart à Risca, afin d’« exhumer » d’avantage de souvenirs, qu’elle documente par vidéo ou en consignant son expérience par écrit dans son journal, tandis que j’accompagne ma grand-mère qui, impuissante, perd le contrôle de sa mémoire. J’engage à mon tour une documentation filmée et complétée par des enregistrements vocaux. Les deux récits s’entrecroisent pour émettre une réflexion sur le souvenir, la mémoire et notre relation au paysage, tout en s’intégrant dans des évènements actuels. » 

 

1- Terres brulées

 

Collectif Pourquoi sont-elles veuves ? – Les Héritières – Crous de Paris 

Elina Martinez, étudiante en Arts à l’Ecole Normale Supérieure Ulm. 

Léna Allibert, non étudiante 

Marion Astorg, étudiante en Arts au Conservatoire à rayonnement régional de la ville de Paris. 

Nathalie Chollet, étudiante en Arts à Paris 8. 

Apolline Clavreuil, étudiante en Lettres à Sorbonne Nouvelle. 

Fanny Montpeyrroux, étudiante en Arts à Sorbonne Nouvelle. 

 « Qui sont nos grands-mères ? Ces femmes que nous avons toujours connues, qui nous ont toujours accompagnées et qui cependant gardent une aura de mystère. Que savons-nous vraiment d’elles ? Que connaissons-nous de leur vie, leurs histoires ? C’est de cette curiosité qu’est née le projet. Ainsi quatre actrices au plateau s’emparent de ces questions. Ce spectacle se veut un travail sur l’héritage et la transmission. » 

3- Les héritières

Compagnie des Flocons de nuit - L’accident de Bertrand – Crous d’Amiens-Picardie 

Maxime Ganné est étudiant en Arts à l’Université de Picardie Jules Verne. 

Émilie Leconte est étudiante à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Cergy 

 « Bertrand, alors en train de confectionner ses propres confettis, se retrouve subitement immobilisé au sol, pour une raison inconnue et pour une durée que tout le monde ignore… Cet événement inopiné ne manque pas d’intriguer son entourage, qui trouve enfin à Bertrand un caractère intéressant. Ainsi, médecin de famille, voisins, correspondant, amie d’enfance, famille éloignée, psychologues, journaliste et bien d’autres encore, rendent visite tour à tour à Bertrand pour se forger un avis… car oui, tous ces personnages hauts en couleur ont un avis à émettre sur l’Accident de Bertrand. » 

2- L'accident de Bertrand_crédit photo Lucas Ennebeck

 

Troupe C – Face au mur – Crous de Strasbourg 

Ilyas Aynan, étudiant en droit à la Faculté de droit et de science politique de Strasbourg. 

Kaïto Bernhart, non étudiant. 

Sarah Idczak, étudiante en lettre à la faculté de Strasbourg. 

« « Face au mur - trilogie » se divise en 3 pièces distinctes: « face au mur », « Tout va mieux » et « Ciel bleu ciel ». Si chaque pièce possède une thématique qui lui est propre, Crimp s'amuse tout de même à lier les pièces entre elles. 

« Face au mur » raconte l'histoire d'un tueur en série qui s’introduit dans une école et y assassine froidement ses victimes. 

Dans « Tout va mieux », on découvre derrière une apparence de tranquillité une réalité chaotique et violente. Nous devinons au détours des mots que l'état d'urgence est déclaré et que la guerre fait rage au dehors... 

Dans « Ciel bleu ciel », il est question d'une femme, mère et mariée, qui vit un quotidien ordinaire. Pourtant un besoin de liberté la tiraille. » 

4- Face au mur

Node Footer Info

Présentation des concours de création étudiante

Musique, théâtre, danse, photo, BD, film court, nouvelle..; Exprimez votre talent et gagnez jusqu'à 2 000€ et des expériences uniques !

En savoir  +

Candidater aux concours de création étudiante

D'octobre à mai, ouvert à tous les étudiants quels que soit leur filière , les concours de création étudiante, co-portés par les Crous et les établissements d'enseignements supérieurs , récompensent et valorisent la création étudiante. 

Candidatez