Votre santé

La sécurité sociale

On vous explique les démarches en fonction de votre situation et celles, indispensables, pour bien percevoir vos remboursements de frais de santé.



Étudiants français (sauf Nouvelle Calédonie et Wallis et Futuna, voir plus bas)



Si vous entrez dans l'enseignement supérieur à la rentrée 2020/2021 ou poursuivez vos études

Si vous vous inscrivez pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur, et que vous êtes français·e, vous serez automatiquement affilié·e à un régime obligatoire d’assurance maladie pour le remboursement de vos frais de santé, généralement celui de vos parents ou tuteurs légaux, et ce quel que soit ce régime (général, agricole ou autre).

Vous n'avez aucune démarche à effectuer pour cette affiliation, mais profitez-en tout de même pour créer un compte sur ameli.fr (régime général), MSA (régime agricole) ou tout autre espace web de gestion d'un régime spécial afin de bien percevoir vos futurs remboursements de frais de santé.

Si vous étiez déjà en études supérieures en 2019/20, rien ne change si votre situation n'a pas changé non plus.



Si vous effectuez une césure



Votre protection sociale dépend de votre situation


Si vous suivez une formation dans un domaine différent, tout en résidant en France, sans exercice d'une activité professionnelle rémunérée, vous demeurez rattaché·e à votre régime actuel. Si vous occupez un emploi salarié, vous êtes affilié·e au régime dont relève cet emploi (régime général ou régime agricole).

Si vous exercez une activité non salariée, vous êtes affilié·e au régime général. Si vous vous consacrez uniquement au bénévolat ou que vous n'avez aucune activité professionnelle en restant sur le territoire français, vous restez rattaché·e au régime de sécurité sociale qui assurait antérieurement votre prise en charge (sauf si vous avez plus de 24 ans ; dans cette situation, vous relevez du régime général).

Si vous partez à l'étranger, reportez-vous aux articles qui correspondent à l'activité que vous y mènerez : salarié expatrié, étudiant... Si vous partez dans le cadre d'un volontariat international, votre protection sociale sera organisée par l'organisme gestionnaire de votre mission (Business France, DGTrésor, MEAE). À la fin de votre césure, vous informerez votre caisse d'assurance maladie en remplissant le formulaire demande d'ouverture des droits à l'assurance maladie : dans le cadre B « Situation du demandeur », vous cocherez « Autre » et préciserez « Retour de VI » ainsi que la date de votre retour en France. Vous joindrez le justificatif correspondant délivré par l'organisme gestionnaire de votre mission.





Autres cas particuliers

  • Vous partez à l'étranger pour vos études, un stage, un permis vacances travail...

Dans ce cas, vos droits à l'assurance maladie française ne sont plus assurés. Consultez ce lien. Au sein de l'Union européenne, demandez la carte européenne d'assurance maladie avant votre départ. Dans le monde entier, la caisse des français de l'étranger (CFE) est un organisme de sécurité sociale qui offre aux français de l'étranger adhérents la même protection sociale qu'en France.

L'adhésion à la CFE se fait avant le départ > https://www.cfe.fr/en/

Pour une protection complémentaire, vous pouvez adhérer à une assurance qui interviendra en complément de la CFE.
> https://www.cfe.fr/en/organismes-complementaires




Comment être bien remboursé·e ?



Médecin traitant et complémentaire santé

L’Assurance Maladie vous rembourse 70% de votre consultation, si vous consultez en priorité votre médecin traitant.  Afin de compléter vos remboursements, vous pouvez choisir une complémentaire santé auprès de l’organisme / mutuelle de votre choix.



Mise à jour de vos informations

Que ce soit sur ameli.fr (régime général), MSA (régime agricole) ou tout autre espace web de gestion d'un régime spécial, pensez à vérifier que les informations que vous fournissez à l'Assurance Maladie sont correctes, et notamment...

  • Votre adresse postale
  • Votre RIB
  • Votre déclaration de médecin traitant

Cette attention vous assurera de bien percevoir vos futurs remboursements de frais de santé.




Si vous arrêtez vos études en 2020/2021...

À la fin de l'année universitaire, contactez la caisse d'assurance maladie de votre lieu de résidence.

En principe, c'est elle qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos frais de santé (maladie et maternité) dès le 1er septembre de l'année en cours. Pour trouver les coordonnées de votre caisse d'assurance maladie, consultez cette page.

Vous pouvez aussi contacter un conseiller de l'Assurance Maladie par téléphone en composant le 36 46 (service 0,06€/min + prix appel), à votre écoute du lundi au vendredi pour répondre à vos questions et vous guider dans vos démarches.

Conservez votre Carte Vitale. Vous pourrez la mettre à jour dès que votre caisse d'assurance maladie vous le demandera.




Étudiants internationaux et français de Nouvelle Calédonie ou Wallis et Futuna



Si vous vous inscrivez dans l'enseignement supérieur français pour la première fois

Vous devez demander votre affiliation à la sécurité sociale française en vous inscrivant sur etudiant-etranger.ameli.fr. Cette démarche vous concerne également si vous êtes français·e de Nouvelle Calédonie ou de Wallis et Futuna, ou si vous êtes français·e né·e à l’étranger.



EXCEPTIONS

Si vous venez d'un pays de l'Union européenne, de Suisse ou de Monaco, vous n'avez pas besoin de vous inscrire sur le site etudiant-etranger.ameli.fr mais vous devez en revanche effectuer une autre démarche en fonction de votre situation.

> Plus d'informations



Si vous étiez déjà étudiant·e dans l'enseignement supérieur français en 2019/2020

Si vous poursuivez vos études en France en 2020/2021, rien ne change si votre situation n'a pas changé.



Autre cas

Vous êtes en alternance : vous relevez du régime général de la sécurité sociale
Vous êtes stagiaire : votre affiliation dépend de votre gratification et de son montant
Vous êtes salarié·e (doctorant·e, activité professionnelle continue...) : régime général




International students: your medical expenditure coverage

Registration to social security is free and mandatory for all students in France, whether French or international.  Here's everything you need to know to go through the process.

Why?

For partial reimbursement of your health expense (visit to the doctor, medical check-ups, etc.).



When?

As soon as possible after your academic registration in your higher education institution. 



How?



How much?

It's free of charge. French and international students don't pay to register to French social security. 



I must do it if...

  • ... I am a European student, and I don't have a European Health Insurance Card.
  • ... I am a European student, and I have a S1 form.
  • ... I am not a European student.



What is the S1 form?

It's a portable document you must apply for in your country before leaving to the health institution in which you are registered. The document allows you to register to French social security. The S1 form is only for citizens from countries of the EU/EEA and Switzerland.



I don't need to do it if...

  • ... I am European, and I have a European Health Insurance Card (EHIC) or a temporary certification. My health expenses will be reimbursed in the same conditions as if I was in my country. My card must be valid at least until the end of my current academic year.
  • ... I was already registered in a French higher education institution during the academic year 2019/20, whatever my nationality. I don't need to process a new registration.
1ère publication : 15.05.2020 - Mise à jour : 25.06.2020