Vous conseiller et accompagner

Covid-19 | FAQ Crous, études, concours, services...

La crise sanitaire a un impact sur différents aspects de la vie étudiante. Les réponses à vos questions, classées par thème.



Pourquoi cette FAQ ?

Suite à la décision du Président de la République de fermer les établissements d'enseignement supérieur depuis le lundi 16 mars, vous vous posez légitimement un certain nombre de questions concernant l'aménagement de vos études, le maintien des services ou encore les concours.


Notez que cette FAQ est mise à jour en fonction de l'évolution de la situation et est précisée au fil des décisions prises par les pouvoirs publics.
> Vous avez également une FAQ généraliste (DSE, CVEC,...) à votre disposition pour les questions courantes.


> Les informations générales sur le coronavirus en France




LE PÉRIMÈTRE DES FERMETURES



La fermeture concerne-t-elle seulement les universités ou également d'autres établissements ?

Tous les établissements d'enseignement supérieur, publics comme privés, universités, écoles, IUT, etc. sont actuellement concernés par la fermeture des locaux et l'interdiction de se rendre sur les campus et les lieux de formation, sauf en cas de convocation exceptionnelle pour des concours ou des examens ou des situations particulières décrites ci-dessous. Par ailleurs, les CFA et les centres de formation continue accueillent à nouveau les apprentis et stagiaires.



Dans quels cas l'établissement peut-il accueillir du public ?

  • Pour inscrire ses étudiants, sur rendez-vous ou sur convocation
  • Pour le déroulement à titre exceptionnel en présentiel d'un concours ou d'un examen entre le 20 juin et le 7 août
  • Pour garantir l'accès aux laboratoires pour les doctorants ou pour les stagiaires
  • Pour organiser des rendez-vous dans les services de médecine préventive
  • Pour accueillir des étudiants dans les bibliothèques et les centres de documentation universitaires
  • Pour permettre aux étudiants souffrant de fracture numérique l'accès aux salles informatiques, sur rendez-vous ou convocation
  • Pour dispenser un enseignement en présentiel revelant exclusivement de la formation continue ou de l'alternance

Dans tous les cas, cet accueil spécifique doit être effectué dans le strict respect de consignes sanitaires (distanciation physique, gestion des circulations, port du masque dans certaines circonstances).



Jusqu'à quand les établissements de l'enseignement supérieur sont fermés ?

Jusqu'à nouvel ordre, et en tout cas jusqu'à septembre concernant les cours en formation initiale.
Vous serez informés de la levée de cette mesure lorsqu'elle aura lieu.


Concernant les examens, les établissements ont la possibilité de les organiser en présentiel, lorsqu'ils le jugent nécessaire. Le ministère de l'enseignement supérieur a invité les établissements à organiser, autant que possible, les épreuves de façon à ce que celles-ci ne nécessitent pas la présence physique d'étudiants sur les campus. Les épreuves orales sont par ailleurs déconseillées. Si des épreuves sont malgré tout organisées en présentiel, la recommandation est de ne pas les organiser avant le 20 juin. Les établissements restent, dans tous les cas, l'autorité compétente en matière d'organisation de leurs examens, dans le respect de l'ordonnance du 27 mars 2020. Concernant certains concours, il seront de même organisés entre le 20 juin et le 7 août, et dans un strict respect des mesures de distanciation sociale et des consignes sanitaires en vigueur, et à partir du 15 juin concernant les concours de la PACES.




Les résidences universitaires sont-elles fermées ?

Non. Les Crous continuent à accueillir dans leurs résidences les étudiants qui y sont déjà logés et qui souhaitent y rester, afin de leur permettre de travailler, même à distance de leur établissement de formation, dans de bonnes conditions. Merci de suivre les consignes sanitaires en vigueur et les règles de vie en résidence indiquées par votre Crous (voir tableau ci-dessous). Vous pouvez à tout moment solliciter, en lien avec votre résidence universitaire, le service de santé universitaire pour toute question liée au Covid-19 ou pas, et les services sociaux des Crous sont mobilisés pour vous accompagner, y compris financièrement (voir tableau sites des Crous).


> Pour l'organisation de l'hébergement en résidence universitaire concernant les mois à venir, voir la section dédiée



Les restaurants universitaires (Resto'U) sont-ils fermés ?

Au regard à la fois des décisions nationales concernant ce champ d'activité et de la fermeture des établissements d'enseignement supérieur pour ce qui concerne leur activité de formation en présentiel, la restauration assise n'est plus assurée. Néanmoins, la restauration peut reprendre partiellement et progressivement, sous forme de vente à emporter organisée par chaque Crous.

Des aides et des distributions de colis alimentaires ainsi qu'à l'achat de produits de première nécessité sont mises en place dans les Crous pour les résidents confinés notamment, en lien avec les établissements d'enseignement supérieur. Renseignez-vous auprès du service social de votre Crous / votre établissement.



Les bibliothèques universitaires (BU) sont-elles fermées ?

Cela dépend des établissements. Le ministère de l'enseignement supérieur a autorisé ces derniers à accueillir du public dans les BU et les centres de documentation universitaires, lorsque le respect des consignes sanitaires est possible (distanciation physique, gestion des circulations, port du masque dans certaines circonstances). Renseignez-vous auprès de votre établissement et/ou votre BU pour l'accès physique et, dans le cas contraire, aux ressources documentaires à distance.



Les Crous, et notamment l'accueil au public, sont-ils fermés ?

L'accueil dans les Crous, dans les différents services d'accueil physique, est modifié en raison des consignes de distanciation physique.


Soutien social et aides spécifiques : les assistants sociaux demeurent mobilisés, mais les demandes des étudiants et les échanges avec eux sont organisés par téléphone, visio, tchat ou mail. + d'infos auprès de votre Crous



Les équipements sportifs sur les campus sont-ils fermés ?

Oui. Par ailleurs, la Fédération française de sport universitaire annule toutes les compétitions sportives jusqu'à nouvel ordre.



Les services de santé universitaire sont-ils fermés ?

Non, mais les services sont accessibles dans des conditions adaptées (voir rubrique SANTÉ, plus bas)

VOS SERVICES ET AIDES FINANCIÈRES



Est-ce que la bourse sur critères sociaux des Crous est toujours versée pendant la fermeture de mon établissement ?

Oui. En ces circonstances exceptionnelles, et dans un contexte de continuité pédagogique assurée par les établissements, vous ne serez pas en défaut d'assiduité.


Il n'y a et il n'y aura AUCUNE INTERRUPTION dans la procédure d'instruction des dossiers, comme de mise en paiement. Même si les personnels sont contraints à télétravailler, les plans de continuité d'activité permettent de l'assurer. Par ailleurs, une mensualité complémentaire sera versée en juillet pour les étudiants passant un concours ou des examens qui ont été reportés au-delà du 30 juin à cause de la crise sanitaire. C'est votre établissement qui signalera votre éligibilité éventuelle auprès du Crous qui verse habituellement votre bourse.



Est-ce que les autres aides financières seront toujours versées pendant la fermeture de mon établissement ?

Oui. Rien ne change.



Est-ce que les fermetures ont un impact sur le traitement des Dossiers sociaux étudiants ?

Non, le traitement du DSE et des autres dossiers étudiants continue.


Celles et ceux ayant déjà posté leur DSE papier ne doivent pas s'inquiéter : les délais d'acheminement du courrier ont évidemment été allongés durant le confinement mais les dossiers sont bel et bien envoyés et reçus par les Crous. De plus, le délai règlementaire de 8 jours pour renvoyer son dossier n'est plus pris en compte.

> Voir la FAQ DSE

Globalement, quel est l'impact sur les services de vie étudiante ?

Dans les établissements d'enseignement supérieur, les activités qui impliquent des déplacements ou des rassemblements ont été annulées. Cela vaut pour les activités culturelles et sportives, mais aussi pour l'accueil physique dans différents services de vie étudiante, dont l'activité servicielle peut néanmoins se poursuivre à distance. Néanmoins, depuis le 2 juin, le ministère de l'enseignement supérieur a autorisé les établissements d'enseignement supérieur à accueillir du public dans certaines situations :

  • Pour inscrire ses étudiants, sur rendez-vous ou sur convocation
  • Pour le déroulement à titre exceptionnel en présentiel d'un concours ou d'un examen entre le 20 juin et le 7 août
  • Pour garantir l'accès aux laboratoires pour les doctorants ou pour les stagiaires
  • Pour organiser des rendez-vous dans les services de médecine préventive
  • Pour accueillir des étudiants dans les bibliothèques et les centres de documentation universitaires
  • Pour permettre aux étudiants souffrant de fracture numérique à accéder aux salles informatiques, sur rendez-vous ou convocation
  • Pour dispenser un enseignement en présentiel revelant exclusivement de la formation continue ou de l'alternance

Dans tous les cas, cet accueil spécifique doit être effectué dans le strict respect de consignes sanitaires (distanciation physique, gestion des circulations, port du masque dans certaines circonstances). Renseignements à prendre auprès de votre établissement, qui a très certainement lui aussi une FAQ dédiée.

Dans les Crous, l'accueil physique n'est plus assuré en raison des consignes de distanciation physique, à l'exception des résidences universitaires, qui restent ouvertes pour continuer d'y accueillir leurs résidents, dans le strict respect des consignes de distanciation physique et des consignes sanitaires.

Toujours concernant les Crous, et le soutien social : les services sociaux demeurent mobilisés, mais les demandes des étudiants et les échanges avec eux sont organisés par téléphone, visio, tchat ou mail. + d'infos auprès de votre Crous




Je manque de ressources et j'ai besoin d'une aide financière, vers qui dois-je me tourner ?

Les établissements d'enseignement supérieur et les Crous peuvent être joints pour toute demande d'aide financière et aider les étudiants manquant de ressources. En effet, les établissements d'enseignement supérieur sont particulièrement mobilisés dans la période actuelle pour soutenir leurs étudiants, notamment si vous avez perdu récemment votre stage ou votre emploi, si vous manquez de matériel informatique pour suivre vos cours à distance ou passer vos examens, ou si vous avez besoin d'une aide alimentaire.

Nous vous invitons à contacter directement votre établissement d'enseignement, celui-ci pourra vous orienter afin de vous permettre de faire une demande d'aide.

Par ailleurs, depuis le 12 mai, une nouvelle aide de 200€ est accessible : toutes les infos.

Les Crous amplifient également l'accompagnement social qu'ils assurent habituellement, et vous pouvez vous adresser au service social de votre Crous, en particulier mais pas uniquement, si vous êtes résidant·e dans une résidence universitaire, et que vous soyez boursier·e ou non. Pour toute difficulté financière, par exemple si votre établissement ne peut pas vous aider ou en cas de difficulté pour payer votre loyer, vous pouvez contacter les services sociaux des Crous, qui sont en capacité, après examen de votre demande, de débloquer des aides d'urgence.

Si vous avez besoin d'un accompagnement social, sanitaire et/ou psychologique, celui-ci peut être assuré par les services de santé universitaire et les services sociaux des Crous. Les entretiens s'effectuent par téléphone ou en ligne.

Nous vous rappelons également que :

> Le préavis de départ, normalement d'un mois, pour les étudiants qui quittent une résidence universitaire, est annulé
> La bourse Erasmus+ est maintenue tout au long du séjour à l'étranger, et jusqu'à leur retour, des étudiants en mobilité
> Les frais éventuellement engagés pour le retour en France des étudiants en séjour Erasmus+, sont couverts par l'Agence Erasmus+
> Pour tout type de mobilité internationale, le ministère de l'enseignement supérieur veille à organiser au mieux les retours volontaires en France
> Les titres de séjours des étudiants internationaux sont automatiquement prolongés lorsqu'arrivés à expiration
> Des billets d'avion à tarif étudiant sont mis en place pour les étudiants ultramarins souhaitant retourner dans leur territoire ou région d'Outre-Mer


> D'autres initiatives solidaires dans l'enseignement supérieur sur un espace dédié, SupSolidaire
> 0 806 000 278 | Des conseillers vous renseignent sur les aides d'urgence gérées par les Crous, qui contacter, comment faire la demande



LOGEMENT EN RÉSIDENCE UNIVERSITAIRE GÉRÉE PAR UN CROUS

Comment s'organise l'hébergement en résidence universitaire (Crous) pour les mois à venir ?

Les Crous ont informé par mail et individuellement tous les étudiants qui ont quitté provisoirement leur logement depuis le début de la crise sanitaire afin de connaitre leur choix : soit un retour dans leur logement, soit un départ définitif.

Vous deviez impérativement répondre avant le 17 mai sous peine de redevenir redevable du loyer à compter du 18 mai si vous n'avez pas répondu.



Si vous décidez de revenir dans votre logement

Votre loyer sera dû à compter de la date de retour effective. Vous êtes donc dispensé·e du paiement de votre loyer jusqu'à la date de votre retour. Si vous êtes éligible aux aides au logement, vous pourrez en bénéficier dès votre retour, même en mois incomplet. La date limite de retour est fixée au 30 mai.


Les Crous continuent à accueillir dans leurs résidences les étudiants qui y sont déjà logés et qui souhaitent y rester. Merci de suivre les consignes sanitaires en vigueur et les règles de vie en résidence indiquées par votre Crous. Vous pouvez à tout moment solliciter, en lien avec votre résidence universitaire, le service de santé universitaire pour toute question liée au Covid-19 ou pas, et les services sociaux des Crous sont mobilisés pour vous accompagner, y compris financièrement.



Si vous transformez votre départ temporaire en départ définitif

Vous ne serez redevable d'aucun loyer à condition d'informer la résidence de votre choix avant le 17 mai. Vous devrez ensuite selon les scénarii proposés dans le mail envoyé par votre Crous procéder à la remise des clefs et à l'état des lieux de sortie. Pour s'adapter aux conditions de cette crise sanitaire, des modalités d'état des lieux à distance sont prévues.

Les étudiants qui sont partis définitivement durant cette crise seront également contactés si ces derniers n'ont pas réalisé l'état des lieux de sortie, qui pourra également se faire à distance.

Dans les deux cas, le dépôt de garantie est conservé par le Crous dans l'attente de l'état des lieux de sortie, dont la réalisation conditionne le reversement de ce dépôt de garantie.



Si vous décidez de quitter votre logement après le 11 mai,

date de fin du confinement, vous pourrez le faire à condition d'en informer a minima 72h avant la résidence et décider avec elle des modalités d'état des lieux de sortie les plus appropriées selon le contexte sanitaire.

La facturation du loyer dû se fera sur le mode le plus avantageux pour vous, prenant en compte notamment votre date de départ et la perception ou non des aides au logement. Les étudiants présents au 1er mars et à jour de leur loyer peuvent déposer une demande de renouvellement ou de réadmission en logement universitaire pour la rentrée 2020/2021 selon la procédure et les modalités indiquées sur le site internet du Crous.

Le calendrier de la campagne logement reste inchangé.



VOS ÉTUDES, VOTRE CURSUS, VOTRE STAGE



Est-ce que je suis en vacances pendant la fermeture de mon établissement ?

Non. Les enseignements continuent, sous des formes adaptées à cette situation exceptionnelle.
Pour vous aider à vous organiser, voici un guide pratique sur les études à distance



Comment les cours se poursuivent-ils ?

C'est votre établissement qui vous propose et vous informe des modalités pédagogiques vous permettant de suivre vos cours et de poursuivre votre formation.



Est-ce que les stagiaires font partie des plans de continuité d'activité de l'organisme d'accueil ?

Non, car les stages ne sont pas des contrats de travail. Les stagiaires ne doivent pas occuper des postes de travail ni remplacer des employés. Ils ne relèvent pas des plans de continuité des entreprises, n'étant pas nécessaires à la poursuite d'activité. Le plan de continuité d'activité des entreprises est expliqué ici.

Référence juridique : Article L124-7 du code de l'éducation



Mon stage n'a pas encore commencé, quelles sont les règles ?

Le stage à distance (à domicile) est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent.
Tous les stagiaires qui le peuvent doivent donc effectuer leur stage à distance et jusqu'à nouvel ordre.

Par exception, et pour les stages qui ne peuvent se faire à distance, les règles de distanciation doivent impérativement être respectées au sein de l'entreprise.
Il est de la responsabilité de l'organisme d'accueil de repenser son organisation pour :

  • Limiter au strict nécessaire les réunions
  • Limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits
  • Annuler ou reporter les déplacements non indispensables
  • Adapter l'organisation du travail, notamment grâce à la rotation d'équipes

Dans cette mesure et compte tenu des conditions dans lesquelles le stage devra se dérouler, l'établissement d'enseignement supérieur est alors libre de :

  • Ne pas modifier ses modalités de contrôle des connaissances et de signer la convention de stage (que le stage s'effectue à distance ou, à défaut, en présentiel)
  • Reporter l'exécution du stage en modifiant les modalités de contrôle des connaissances
  • Neutraliser le « module stage » en modifiant là encore les modalités de contrôle des connaissances pour qu'aucun ECTS ne soit plus attaché audit stage

CONTACTEZ VOTRE ETABLISSEMENT POUR OBTENIR VOTRE CONVENTION DE STAGE



Mon stage a commencé, quelles sont les règles ?

Le stage à distance (à domicile) est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent. Il s'agit en effet du moyen le plus efficace pour lutter contre la diffusion du coronavirus et pour limiter les contacts physiques. Tous les stagiaires qui le peuvent doivent donc effectuer leur stage à distance et jusqu'à nouvel ordre.

Par exception, et pour les stages non éligibles au travail à distance, les règles de distanciation doivent impérativement être respectées au sein de l'organisme d'accueil. Il est de la responsabilité de ce dernier de repenser son organisation pour :

  • Limiter au strict nécessaire les réunions
  • Limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits
  • Annuler ou reporter les déplacements non indispensables
  • Adapter l'organisation du travail, notamment grâce à la rotation d'équipes

Pour les stages en cours, un avenant est à signer dans les conditions qu'aura fixées votre établissement d'enseignement supérieur :

Si l'avenant peut être fait au moment de la modification des conditions de stage : cet avenant peut être fait par voie électronique ou scan. Les signatures scannées ont la même valeur que les signatures originales dès lors que l'identité des signataires est avérée, conformément aux articles 1366 et suivants du code civil.


Si l'avenant ne peut pas être fait au moment de la modification des conditions de stage : des échanges de mails entre l'étudiant·e stagiaire, l'organisme d'accueil (a minima le maître de stage) et l'établissement d'enseignement (a minima le tuteur enseignant).



Si je suis positif/positive au Covid-19 pendant mon stage, que se passe-t-il ?

Dans ce cas, vous devez prendre contact avec votre organisme d'accueil et votre établissement de formation, et suivre les préconisations de l'État (voir rubrique SANTÉ). Votre stage sera suspendu en accord avec votre organisme d'accueil et vous serez pris·e en charge par la sécurité sociale, soit par votre couverture maladie, soit par la couverture maladie professionnelle.



Comment l'établissement peut-il valider mon stage s'il a été interrompu à cause du confinement ?

Votre établissement peut vous aider à valider votre stage même s'il a été interrompu ou trouver avec vous une solution alternative.
Il peut par exemple vous proposer des cours en ligne au lieu d'un stage dans vos unités d'enseignement.



Que faire si les règles de distanciation et de sécurité sanitaire ne sont pas respectées au sein de mon organisme d'accueil ?

Votre organisme d'accueil (entreprise, association ou autre) ne doit pas vous mettre en danger.
Vous pouvez donc refuser d'exécuter une tâche dangereuse pour votre sécurité ou santé.

Vous ne bénéficiez pas du droit de retrait en tant que tel mais d'une protection issue du code de l'éducation.
Votre organisme d'accueil s'expose à une amende s'il vous met en danger.

Source : Articles L124-14 et L 124-17 du code de l'éducation



Que faire si un·e collègue/voisin·e de bureau tombe malade et que je ne fais pas du télétravail ?

Si votre collègue est atteint·e du Covid-19, une procédure dédiée se mettra en principe en place. Vous devez prévenir immédiatement vos tuteurs. Votre organisme d'accueil (entreprise, association ou autre) ne doit pas vous placer dans une situation de danger.

Vous pouvez donc refuser de continuer à faire votre stage auprès de cette personne. Vous ne bénéficiez pas du droit de retrait en tant que tel mais d'une protection issue du code de l'éducation. Votre organisme d'accueil s'expose à une amende s'il vous met en danger.

Source : Articles L124-14 et L 124-17 du code de l'éducation



Puis-je interrompre mon stage par crainte du virus ? Même si les mesures de distanciation sont respectées ?

OUI, vous pouvez interrompre votre stage pour une question de mise en danger de votre santé ou de maladie.

Sources : articles L124-14 et L 124-15 du code de l'éducation



Qu'en est-il de la gratification du stage ?

Cas des organismes d'accueil restant ouverts

Si l'organisme est ouvert « normalement » (commerces alimentaires par exemple), une concertation doit avoir lieu entre vous, étudiant·e, l'organisme d'accueil et l'établissement d'enseignement sur les conditions de la poursuite du stage. S'il se poursuit (y compris à distance), la gratification est due. S'il est interrompu, la gratification est suspendue.

Cas des organismes d'accueil devant fermer

Si l'organisme est fermé, il existe plusieurs situations qui devront être régularisées par avenant à la convention de stage :

  • Fermeture des locaux, mais maintien des activités :

Si le stage le permet et si les parties y consentent, le stage peut se poursuivre à domicile et une gratification doit être versée. S'il doit être interrompu, la gratification est suspendue. Si les parties ne trouvent pas de terrain d'entente, le stage est interrompu et la gratification suspendue.

  • Fermeture des locaux et arrêt des activités de l'organisme d'accueil :

Le stage est interrompu et la gratification est suspendue.

La gratification est liée au fait que vous soyez présent·e, que ce soit dans l'organisme d'accueil ou dans un autre lieu mais dans tous les cas, que vous réalisiez les tâches prévues dans la convention. Votre organisme d'accueil n'a pas le droit de vous gratifier s'il est fermé.

Sources : Articles L136-1-1 et D242-2-1 du code de la sécurité sociale


Remarque - En cas d'interruption de la gratification, une aide spécifique est disponible. Par ailleurs, les services sociaux des Crous sont à votre écoute en cas de difficulté financière, n'hésitez pas à les solliciter.



Puis-je demander à reprendre mon stage une fois le confinement terminé, au risque de finir le stage plus tard qu'initialement ?

OUI, si votre organisme d''accueil et votre établissement d'enseignement sont d'accord.
Si votre stage s'arrête pour cause de fermeture de l'organisme d'accueil ou d'impossibilité de faire le stage à distance, il existe plusieurs possibilités :

  • Faire un avenant pour suspendre le stage pendant le confinement

Le stage reprendra naturellement après le confinement, il conviendra de voir avec l'organisme d'accueil et votre établissement d'enseignement si vous décalez la date de fin du stage.

  • Interrompre définitivement le stage

Il faudra alors, si les parties sont d'accord, refaire une convention de stage pour reprendre après le confinement.



Que faire si l'organisme d'accueil ne me fournit pas le matériel nécessaire pour faire mon stage à distance ?

Avant de passer en stage à distance, les parties doivent s'assurer que le matériel adéquat est disponible pour le/la stagiaire.
Dans le cas contraire, le stage à distance ne peut avoir lieu. Ce matériel n'est pas obligatoirement à fournir par l'organisme d'accueil.



Est-ce que je peux demander de valider un engagement bénévole pendant le confinement ?

OUI, selon plusieurs possibilités.

Soit votre engagement bénévole correspond à votre cursus et vous pouvez demander à le faire valider dans votre cursus : renseignez-vous auprès de votre établissement. Soit votre engagement bénévole ne correspond pas exactement à votre cursus, vous pourrez demander à le faire valider en supplément au diplôme : renseignez-vous auprès du service d'aide à l'insertion professionnelle de votre établissement.

Dans tous les cas, la valorisation pourra prendre la forme de l'attribution d'éléments constitutifs d'une unité d'enseignement, de crédits ECTS, d'une dispense, totale ou partielle, de certains enseignements ou stages relevant du cursus.

Source : article D611-7 et suivants du code de l‘éducation



Est-ce que je peux rechercher un job d'été alors que le stage risque de ne pas être terminé en juillet voire en août ?

Si votre stage est décalé, rapprochez-vous de votre établissement d'enseignement afin de voir avec lui ce qu'il est possible d'envisager.



Comment puis-je faire si je n'ai pas de connexion internet ? Si je suis en zone blanche ?

Si vous n'avez aucun moyen de connexion internet pendant votre stage, il convient de voir avec votre organisme d'accueil ce qu'il est possible de faire. Si internet est indispensable à la poursuite du stage, celui-ci sera interrompu. Il pourra, selon le délai initial de fin du stage, reprendre après le confinement. Cela ne doit pas vous être préjudiciable et votre établissement d'enseignement trouvera une solution pour valider votre stage ou vous proposer une solution alternative.

Source : Article L124-15 du code de l'éducation



Puis je prétendre à un dédommagement du fait de l'interruption de mon stage ?

En tant que stagiaire, et contrairement aux employés de l'organisme d'accueil, vous ne bénéficiez pas du chômage partiel.


Cependant, une aide spécifique de 200€ est proposée par le ministère de l'enseignement supérieur. Par ailleurs, les services sociaux des Crous sont à votre écoute en cas de difficulté financière, n'hésitez pas à les solliciter.



Si je continue à me rendre à mon stage, suis-je éligible à la prime d'activité dont pourront bénéficier les employés ?

En tant que stagiaire, vous n'avez pas le statut de salarié, donc vous ne bénéficiez pas des primes d'activité.



Mon organisme d'accueil refuse l'avenant à la convention pour me permettre de reprendre mon stage à la fin du confinement, que puis-je faire ?

Si votre organisme d'accueil ne veut pas modifier la convention de stage, rapprochez-vous de votre tuteur académique (enseignant·e) et de votre établissement pour trouver une solution.



La crise actuelle peut-elle justifier que mes tâches au sein de l'organisme d'accueil changent ?

Le sujet de stage et les missions qui vous sont confiées sont en principe intégrés à la convention de stage. Un avenant doit être fait pour les modifier. A minima, au vu des circonstances, vous pouvez contacter vos deux tuteurs (en établissement et dans l'organisme d'accueil) pour voir avec eux ce qu'il est possible de faire ou de ne pas faire.



En stage à distance, mon organisme d'accueil peut-il me solliciter en dehors des heures de travail normales ?

En principe, vos horaires sont intégrés à un planning. Si tel n'est pas le cas, il convient de vous mettre d'accord avec votre organisme d'accueil sur des horaires de stage. Conformément au code de l'éducation, les stagiaires suivent les règles applicables aux salariés de l'organisme pour ce qui a trait aux durées maximales quotidiennes et hebdomadaires de présence.

Source : article L.124-14 du code de l'éducation



Puis je refuser d'effectuer certaines tâches, comme des déplacements par exemple, alors que l'employeur me le demande ?

Il est interdit de confier au stagiaire des tâches dangereuses pour sa santé ou sa sécurité.
Dans ces conditions, vous avez le droit de refuser tout déplacement. De plus, les déplacements sont strictement limités en raison du confinement.

Sources : Article L.124-14 du code de l'éducation, Décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire



Mon établissement peut-il m'interdire d'effectuer un stage prévu cet été, à l'étranger, même si les mesures de confinement sont levées ?

L'établissement d'enseignement est le seul décideur de l'autorisation d'accorder un stage à ses étudiants. Si votre établissement estime que les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas réunies, il pourra vous interdire un stage dans une zone qu'il estime à risques.



Mon établissement peut il refuser de m'accorder une convention de stage pendant cette période de confinement ?

L'établissement d'enseignement est le seul décideur de l'autorisation d'accorder un stage à ses étudiants. Si votre établissement estime que les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas réunies, il pourra vous interdire un stage.



Les dates et la durée du stage doivent-elles être encore inclues dans la convention malgré le flou autour de ces informations à cause du confinement ?

La convention de stage doit nécessairement comprendre les dates de début et de fin de stage et la durée totale du stage.
Un avenant pourra toujours être réalisé si ces éléments changent en cours de stage.



Mon organisme d'accueil me propose un stage depuis mon domicile et je ne peux effectuer le stage à distance. Est-ce que je dois interrompre le stage ?

Si vous ne pouvez pas signer l'avenant indiquant que vous ferez votre stage à distance, votre stage sera interrompu.



Je n'ai pas pu finir mon stage à cause du confinement, est ce que je pourrai le recommencer en juillet ou en août et le finir après le 30 septembre ?

Vous devez prendre contact avec votre tuteur académique (enseignant·e) et votre établissement afin de connaître les règles qui seront appliquées dans celui-ci.



Je n'ai pas pu commencer mon stage à cause du confinement, est-ce que je pourrai le commencer en juillet ou en août et le finir en décembre 2020 ?

Vous devez prendre contact avec votre tuteur académique (enseignant·e) et votre établissement afin de savoir les règles qui seront appliquées dans celui-ci.



Mon établissement a accepté que je finisse mon stage en octobre 2020, comment va se passer mon année universitaire 2020-2021 ?

Vous devez prendre contact avec votre tuteur académique (enseignant·e) et votre établissement afin de savoir les règles qui seront appliquées dans celui-ci.



Je suis en stage en BTS, quelles règles s'appliquent ?

Pour les BTS 2e année, une fiche récapitulative des périodes de stage est présente dans le livret scolaire. Elle indique l'évaluation qui en a été faite par les professeurs en termes d'acquis des compétences attendues pour le BTS. Étant donné les circonstances exceptionnelles, il sera tenu compte avec bienveillance des difficultés rencontrées par les candidats lors de la réalisation de leur stage, notamment si celui-ci a dû être interrompu avant son terme.

Les stages de 1ère année de BTS prévus au mois de mai et juin peuvent-ils avoir lieu ?

Oui, les stages en BTS peuvent être organisés.

Compte tenu de l'épidémie, des aménagements doivent être mis en place pour tenir compte du confinement : la possibilité de réaliser le stage en télé travail/à distance ou si cela est impossible, la possibilité de le faire en présentiel sous réserve de respecter les règles de distanciation sociale et les gestes barrière. La convention de stage doit préciser les conditions du stage, en particulier s'il est réalisé en télétravail

Les stages qui n'ont pas pu être mis en œuvre à compter du 16 mars 2020 en 1ère année de formation au BTS doivent-ils être reportés sur l'année suivante ?

En cas d'impossibilité de réaliser le stage de 1ère année, en télétravail/à distance ou en présentiel, les semaines de stage de 1ère année peuvent être reportées en totalité ou partiellement l'année suivante, en 2ème année, si l'organisation de la formation le permet.

Y aura-t-il un nombre minimal de semaines de stage exigées pour les sessions d'examens 2020 et 2021 du BTS ?

En cas de non réalisation de la totalité des stages initialement prévus en 1ère et en 2ème années, il faudra néanmoins avoir réalisé au minimum 4 semaines de stage sur l'ensemble de la formation BTS pour les sessions 2020 et 2021 d'examen.



Je tombe malade pendant mon stage, que dois-je faire ?

Que vous soyez ou non touché·e par le Covid-19, vous devez vous rapprocher d'une part de la médecine du travail de votre organisme d'accueil et d'autre part du service de santé universitaire de votre établissement (voir rubrique SANTÉ).



J'ai besoin d'un soutien psychologique pendant mon stage, que dois-je faire ?

Vous devez vous rapprocher d'une part de la médecine du travail de votre organisme d'accueil et d'autre part du service de santé universitaire de votre établissement. Par ailleurs, vous trouverez de nombreux contacts de structures de soutien psychologique dans la rubrique SANTÉ de cette FAQ.

Que dois-je faire si je suis en alternance et que je ne peux me rendre sur mon lieu de travail ?

Le télétravail est la règle impérative pour tous les postes qui le permettent.


Si le télétravail n'est pas possible, des aménagements de l'alternance sont possibles. Rapprochez-vous de votre CFA et de votre entreprise.

Enfin, comme tous les autres salariés, les étudiants en alternance peuvent bénéficier du chômage partiel défini par le ministère du travail. Les étudiants autoentrepreneurs, quant à eux, pourront bénéficier de l'aide de 1500 euros annoncée le mardi 17 mars par le ministère de l'économie et des finances.



Quel est l'impact sur les missions de Service Civique ?

Un grand nombre de missions ne peuvent - de facto - être effectuées. Cela dit, l'Agence du Service Civique maintient toutes les missions en cours, de même que le versement des indemnités aux volontaires et ce, même en cas d'impossibilité d'effectuer son volontariat. Plus d'informations.



Covid-19 et Parcoursup 2020

Confirmation des voeux, continuité de la procédure, modification des modalités des épreuves de sélection écrites ou orales...
> Consultez la FAQ dédiée sur le site de Parcoursup



LES CONCOURS & EXAMENS



CONCOURS DE RECRUTEMENT DE L'ÉDUCATION NATIONALE

Le calendrier et les modalités de ces concours sont précisés sur le site de l'Éducation nationale.
> Voir sur le site de l'Éducation nationale




CONCOURS POST-BAC PERMETTANT L'ACCÈS À DES FORMATIONS SÉLECTIVES

Les épreuves écrites permettant d'accéder aux formations sélectives du premier cycle de l'enseignement supérieur sont remplacées par un examen des dossiers académiques des candidats dans le cadre de Parcoursup.



CONCOURS POST-CPGE / CONCOURS DES GRANDES ÉCOLES

Les épreuves des concours d'entrée dans les grandes écoles seront organisées du 20 juin au 7 août.


Les candidats auront accès à leur classement par école au plus tard le 8 août, pour un début des procédures d'appel à partir du 12 août au plus tard, afin de permettre le maintien des dates de la rentrée de septembre.

> Voir le communiqué du MESRI et le calendrier des concours



FILIÈRES EN SANTÉ

Formations médicales, pharmaceutiques, odontologiques et maïeutiques

Les Epreuves classantes nationales (E.C.N.) pour l'accès à l'internat de médecine auront lieu du 6 au 10 juillet. Cette épreuve sous forme présentielle informatisée, organisée avec le Centre national de Gestion du ministère des Solidarités et de la Santé nécessitera des modalités logistiques spécifiques qui seront prochainement détaillées.


Les épreuves de PACES seront organisées à partir du 15 juin par chaque faculté.


Le concours d'internat d'odontologie aura lieu le 29 juin.


Les modalités précises d‘organisation de l'ensemble de ces épreuves sont en cours de définition afin de respecter le plus strictement les consignes sanitaires ; elles seront communiquées ultérieurement. L'ensemble du dispositif demeure dépendant de l'évolution de la situation sanitaire.


Les autres concours, concernant essentiellement l'accès aux formations paramédicales (infirmier, audioprothésiste, ergothérapeute...) sont remplacés par un examen des dossiers académiques des candidats dans le cadre de la procédure nationale de préinscription via la plateforme Parcoursup.



DCG

Pour les candidats inscrits dans une formation dans un établissement français et susceptibles d'obtenir le DCG à la session de 2020, les épreuves écrites sont remplacées par un examen en contrôle continu en juillet. Le jury validera les UE nécessaires pour obtenir le diplôme à partir du livret scolaire ou du livret de formation, qu'ils soient inscrits dans un établissement public, privé sous contrat ou privé hors contrat. Pour tous les autres candidats, une session aura lieu en septembre avec épreuves écrites classiques.

> Voir la FAQ dédiée au DCG


> Organisation des concours et examens | Voir le communiqué du MESRI




PARTIELS

Depuis le 27 mars, le ministère de l'enseignement supérieur a indiqué aux établissements qu'ils devaient adapter les modalités de leurs examens : par exemple en les aménageant à distance, y compris en modifiant le contenu (devoir à la maison par exemple), soit en ayant recours au contrôle continu. Autonomie et liberté pédagogique oblige, cette compétence revient à l'établissement, au sein d'un cadre national donné par ordonnance le 27 mars.

Dans ce cadre, les adaptations peuvent porter sur le nombre d'épreuves, leur nature, leur contenu, leurs conditions d'organisation ou leurs coefficients. Ces aménagements doivent être communiqués dans un délai minimum de 2 semaines avant le début des épreuves.

C'est donc à votre établissement que revient la décision et la communication autour des partiels.


Le ministère de l'enseignement supérieur a par ailleurs invité les établissements à organiser, autant que possible, les épreuves de façon à ce que celles-ci ne nécessitent pas la présence physique d'étudiants sur les campus. Si des épreuves sont malgré tout organisées en présentiel, la recommandation est de ne pas les organiser avant le 20 juin.

Les établissements restent, dans tous les cas, l'autorité compétente en matière d'organisation de leurs examens, dans le respect de l'ordonnance du 27 mars 2020, dans le respect des mesures de distanciation sociale et des consignes sanitaires en vigueur.



BTS



Dois-je me présenter à la session de juin ou en septembre ?

  • 1/ Tous les candidats qui ont un livret scolaire ou de formation - dont ceux qui sont issus des établissements privés hors contrat ou les élèves scolarisés au Cned - sont concernés par la session de juin.
  • 2/ Tous les candidats qui n'ont aucun livret scolaire ou de formation passent l'examen en septembre.



1/ J'ai un livret scolaire ou de formation


Comment serai-je évalué·e ?

Vous serez évalué·e en juin sur la base des résultats portés sur votre livret scolaire ou de formation (moyennes des notes obtenues durant l'année scolaire 2019-2020 dans les disciplines concernées, à l'exception des notes attribuées pendant le confinement) et, pour les candidats issus des établissements de formation habilités, les notes obtenues lors des contrôles en cours de formation (CCF) passés en-dehors de la période de confinement sanitaire.



Les évaluations du troisième trimestre compteront-elles dans la moyenne des notes du livret ?

En fonction des dates de réouverture des établissements, les notes obtenues au cours du troisième trimestre seront prises en compte avec bienveillance. Les professeurs organiseront des évaluations sur les compétences et connaissances acquises par leurs étudiants à cette date et compte tenu bien sûr de la période du confinement. Les évaluations passées pendant la période de confinement, si elles permettent aux candidats de se positionner par rapport à leurs apprentissages ne seront, en revanche, pas prises en compte dans le livret afin de ne pas créer d'inégalité de traitement entre les candidats.



Que se passe-t-il pour les CCF qui n'ont pas pu être réalisés pendant le confinement ?

Ces CCF qui n'ont pu être effectuées pendant le confinement sont remplacées par les moyennes des notes inscrites dans le livret pour les disciplines concernées. En cas de CCF effectué en partie en dehors du confinement, le candidat sera évalué sur la moyenne des notes obtenues aux situations d'évaluation complétée par les moyennes des notes inscrites dans le livret pour les disciplines concernées.



Quels coefficients seront appliqués ?

Les coefficients de chaque unité habituelle du diplôme seront appliqués aux notes retenues par le jury sur la base du livret et, le cas échéant, aux notes obtenues lors des CCF passés par les candidats concernés avant la période de confinement.



Mon assiduité scolaire sera-t-elle prise en compte et comment ?

Tous les candidats ayant un livret scolaire ou de formation doivent préalablement justifier d'une assiduité scolaire ou sur leur lieu de formation pendant l'année scolaire 2019-2020. Faute de quoi, le jury pourra décider qu'ils ne passent pas l'examen en juin et passent les épreuves ponctuelles de l'examen en septembre. Cette assiduité est attestée par le chef d'établissement, le responsable du centre ou de l'organisme. Si le livret scolaire ou de formation ne permet pas d'attester de l'assiduité du candidat, l'établissement de formation peut joindre au livret tout autre document (par exemple, une attestation établie par le chef d'établissement) de nature à apporter des précisions sur ce point pour permettre au jury de rendre sa délibération en disposant de toutes les informations utiles pour pouvoir évaluer le candidat (engagement, progression, assiduité...).



Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse a annoncé une fin des cours le 4 juillet 2020, cela concerne-t-il les candidats au BTS ?

L'année scolaire devrait se terminer le 4 juillet après les cours. Ceci est valable pour les étudiants qui ont suivi une formation préparant à l'examen. S'agissant de la réouverture des lycées, celle-ci n'étant pas prévue avant le mois de juin - au plus tôt - les étudiants qui y sont accueillis en temps normal (BTS, CPGE, etc.) n'y retourneront pas plus en présentiel que les autres lycéens tant que ces fermetures seront à l'ordre du jour.



Les stages de 1ère année de BTS prévus au mois de mai et juin peuvent-ils avoir lieu ?

Oui, les stages en BTS peuvent être organisés.

Compte tenu de l'épidémie, des aménagements doivent être mis en place pour tenir compte du confinement : la possibilité de réaliser le stage en télé travail/à distance ou si cela est impossible, la possibilité de le faire en présentiel sous réserve de respecter les règles de distanciation sociale et les gestes barrière. La convention de stage doit préciser les conditions du stage, en particulier s'il est réalisé en télétravail.



Les stages qui n'ont pas pu être mis en œuvre à compter du 16 mars 2020 en 1ère année de formation au BTS doivent-ils être reportés sur l'année suivante ?

En cas d'impossibilité de réaliser le stage de 1ère année, en télétravail/à distance ou en présentiel, les semaines de stage de 1ère année peuvent être reportées en totalité ou partiellement l'année suivante, en 2ème année, si l'organisation de la formation le permet.



Y aura-t-il un nombre minimal de semaines de stage exigées pour les sessions d'examens 2020 et 2021 du BTS ?

En cas de non réalisation de la totalité des stages initialement prévus en 1ère et en 2ème années, il faudra néanmoins avoir réalisé au minimum 4 semaines de stage sur l'ensemble de la formation BTS pour les sessions 2020 et 2021 d'examen.



Comment sera pris en compte le stage dans l'obtention du BTS ?

Une fiche récapitulative des périodes de stage est présente dans le livret scolaire. Elle indique l'évaluation qui en a été faite par les professeurs en termes d'acquis des compétences attendues pour le BTS. Étant donné les circonstances exceptionnelles, il sera tenu compte avec bienveillance des difficultés rencontrées par les candidats lors de la réalisation de leur stage, notamment si celui-ci a dû être interrompu avant son terme.



Qui décidera de l'admission des candidats et comment ?

Le jury d'examen arrêtera les notes définitives. Ce jury étudiera l'ensemble des éléments figurant au livret pour garantir l'équité entre les candidats, vérifier leur assiduité jusqu'à la fin de l'année scolaire et, le cas échéant, valoriser leur engagement et leurs progrès.



Comment est composé le jury de délivrance du BTS ?

Les membres du jury sont désignés par le recteur de chaque région académique.



Si je ne suis pas admis·e en juin, pourrai-je passer les épreuves en septembre ?

Les candidats ajournés à la session de juin pourront se présenter aux épreuves de septembre sur autorisation du jury. Cette décision se fondera en plus des notes pour chaque discipline sur l'engagement et les progrès éventuels du candidat, son assiduité scolaire et sa motivation.



Je suis redoublant·e, puis-je faire valoir mon livret scolaire de l'année antérieure ?

Non. Les candidats redoublants présentent le livret pour l'année scolaire 2019-2020.



2/ Je n'ai pas de livret scolaire ou de formation


Une session sera organisée en septembre sous forme des épreuves ponctuelles habituelles.



Sur quels sujets les candidats n'ayant pas de livret scolaire passeront-ils l'examen en septembre ?

Les sujets initialement prévus pour la session de juin pourront être mobilisés pour septembre.



Les épreuves facultatives seront elles maintenues en septembre ?

Les épreuves facultatives sont annulées.



J'ai été malade cette année et n'ai pas pu suivre une scolarité complète, que puis-je faire ?

Les candidats qui auraient été empêchés pendant une large partie de l'année et n'auraient pas de résultats inscrits dans leur livret scolaire se verront proposer par le jury de passer les épreuves au mois de septembre.



J'ai demandé un étalement de passage du BTS sur plusieurs sessions (forme progressive). Que se passe-t-il ?

Les candidats de la forme progressive qui ont un livret scolaire ou de formation sont évalués par le jury en juin. Les candidats de la forme progressive qui n'ont pas de livret passent en septembre les épreuves pour lesquelles ils sont inscrits.



Conservation des notes de la session 2020

Les unités du diplôme validées à la session 2020 peuvent faire l'objet de bénéfices de notes en vue d'une inscription à la session d'examen 2021, conformément au cadre réglementaire habituel.



Je souhaite poursuivre des études supérieures

Pour les candidats qui n'ont pas de livret et passeront les épreuves du BTS en septembre, un dispositif particulier leur permettra de conserver le bénéfice des inscriptions acquises auprès des établissements d'enseignement supérieur concernés jusqu'à la proclamation des résultats à l'examen du BTS.



3/ Je suis candidat·e auprès du CNED


Les candidats ayant suivi un enseignement à distance seront évalués en juin sur la base des résultats portés au livret scolaire.



4/ Je suis candidat·e en apprentissage

Les candidats en apprentissage ayant un livret scolaire ou de formation, participent à la session organisée en juin sur la base des résultats portés sur leur livret scolaire ou de formation (moyenne des notes obtenues durant l'année scolaire 2019-2020 dans les disciplines concernées, à l'exception des notes attribuées pendant le confinement) et, pour les candidats issus des établissements de formation habilités, les notes obtenues lors des contrôles en cours de formation (CCF) passés avant la période de confinement sanitaire.



5/ Je suis candidat·e en formation professionnelle continue

Les candidats en formation professionnelle continue ayant un livret scolaire ou de formation participent à la session originale en juin sur la base des résultats portés sur leur livret scolaire ou de formation (moyenne des notes obtenues durant l'année 2019-2020 dans les disciplines concernées, à l'exception des notes attribuées pendant le confinement) et, pour les candidats issus des établissements de formation habilités, les notes obtenues lors des contrôles en cours de formation (CCF) passés avant la période de confinement.



6/ Autres situations

Les candidats de La Réunion, Mayotte, des Antilles et de la Guyane
Les candidats ayant un livret de formation participent à la session de juin.
Les candidats n'ayant pas de livret scolaire passent les épreuves en septembre.

Les candidats de la Polynésie française

Les candidats ayant un livret de formation participent à la session de juin.
Les candidats n'ayant pas de livret scolaire passent les épreuves en septembre.

Les candidats de Nouvelle-Calédonie

Les candidats de Nouvelle-Calédonie passent une session normale en novembre et conservent les sujets prévus.



MOBILITÉ INTERNATIONALE DES ÉTUDIANTS



Les séjours et stages Erasmus+ / à l'international sont-ils annulés ?

Aucune nouvelle mobilité à l'international, Erasmus+ ou autre, ne peut avoir lieu en raison des mesures de confinement.
Si vous deviez effectuer une mobilité à l'étranger, votre établissement adaptera votre semestre, qui se poursuit en France.



Pour les étudiants français déjà en mobilité à l'international, avec Erasmus+ ou non

Nous vous recommandons de revenir en France si votre séjour touche à sa fin ou si vous vous estimez dans une situation de vulnérabilité, eu égard à la situation épidémique du pays d'accueil. Idem si votre établissement d'accueil a fermé.

Si vous souhaitez rentrer en France, nous vous invitons à contacter dès que possible les services consulaires si vous éprouvez des difficultés particulières et à prévenir votre établissement français que vous souhaitez revenir en France.

Si vous ne parvenez pas à obtenir un vol commercial, les services consulaires français du pays où vous séjournez peuvent vous accompagner. Dans tous cas, il est vivement recommandé à tous les étudiants français à l'étranger de s'inscrire sur l'application ARIANE afin de recevoir de la part des services consulaires toutes les infos utiles aux Français temporairement en déplacement à l'étranger (horaires de vols, sms d'urgence...).

L'interruption du séjour d'études ne vous pénalisera pas une fois rentré en France et chaque établissement d'origine prendra les dispositions nécessaires afin de garantir votre poursuite d'études. En cas de difficulté à rejoindre votre domicile ou votre lieu de résidence originel à votre retour sur le territoire, vous pourrez, si vous le souhaitez, vous voir proposer un logement dans le parc des Crous.

Notez également que les frais supplémentaires inhérents au retour des étudiants français sur le territoire national pourront être pris en charge par le programme Erasmus+. Pour les mobilités relevant d'autres programmes, les établissements ont été invités à rechercher des solutions équivalentes afin que personne ne soit pénalisé.

Le ministère de l'enseignement supérieur se coordonne avec les établissements afin d'organiser au mieux les retours volontaires en France.


En revanche, si votre mobilité a commencé depuis peu, et se poursuit pendant les prochains mois, nous vous recommandons de rester dans votre pays d'accueil. La bourse Erasmus+ est maintenue tout au long de votre séjour. Vous êtes néanmoins libre de revenir en France à tout moment. Dans tous les cas, il convient de suivre les consignes données sur diplomatie.gouv



Pour les étudiants français originaires des Outre-Mer



Pour les étudiants internationaux actuellement en France

Même si les universités sont fermées, les étudiants internationaux peuvent rester en France. Ceux qui résidaient dans des résidences universitaires ont pu être invités à quitter leur résidence avant la période de confinement. Les étudiants internationaux encore actuellement en France sont invités dans la mesure du possible à prendre contact avec leurs autorités consulaires pour les aider dans leur décision. Ils continuent à bénéficier de l'accès aux soins et de l'accueil en résidence universitaire, pour celles et ceux concernés, pendant leur séjour en France.


Campus France assure le retour dans leur pays des étudiants internationaux boursiers qui le souhaitent, lorsqu'ils sont gérés par l'agence.


Les étudiants internationaux engagés dans une formation en France et dont le titre de séjour arriverait prochainement à expiration font l'objet d'une attention spécifique du gouvernement afin que leur titre de séjour soit prolongé, de trois mois, automatiquement. Les titres de séjour, récépissés et visas de long séjour qui expirent entre le 16 mars et le 15 juin 2020 ont été prolongés de 6 mois supplémentaires. Toutes les infos sur le site de Campus France.



Pour les étudiants internationaux qui arriveront en France pour l'année 2020/21

À partir du 1er juillet 2020, La France procédera à une ouverture progressive des frontières extérieures Schengen.

Les étudiants internationaux seront autorisés, quel que soit leur pays d'origine, à venir en France et les modalités de leur accueil seront facilitées. Les demandes de visas et de titres de séjour des étudiants internationaux seront traitées en priorité.

Les étudiants internationaux pourront venir, quelque soit leur pays d'origine, quel que soit le titre de séjour, ce qui vaut également pour les courts séjours sous condition de fournir un justificatif de leur statut (inscription dans un établissement avant l'arrivée). Les modalités précises de mise en œuvre sont en cours.

> Site de Campus France



SANTÉ



Est-ce que je peux toujours faire appel aux services de santé universitaire ?

Oui.



Est-ce que le service de santé universitaire reste ouvert ?

La majorité des services de santé universitaire restent ouverts, assurent des permanences téléphoniques, ont mis en place une boîte mail pour les demandes et prise de rendez-vous, assurent des consultations et des téléconsultations. Ils adaptent leur organisation en proposant aux étudiants des permanences téléphoniques et des réponses aux demandes de soutien et d'écoute psychologique.


Il est possible d'accéder à des, visio, tchat... RDV sur le site de votre établissement pour les modalités d'accès au service.


Par ailleurs, notez qu'un décret du 18 mars étend les compétences des services de santé universitaire pour leur permettre de réaliser le suivi sanitaire des étudiants isolés, notamment en résidence universitaire, en lien avec les Crous.


Notez également que les téléconsultations sont remboursées à 100% par l'Assurance Maladie pendant la durée de l'épidémie, jusqu'au 30 avril 2020 et quel qu'en soit le motif. + d'infos sur ameli.fr

Puis-je contacter le service de santé universitaire pour tout problème de santé lié au Covid-19 ?

Oui. Les professionnels de santé des SSU sont vos interlocuteurs de première ligne. Les coordonnées de votre SSU sont sur le site de l'université.
En cas de difficulté respiratoire appelez DIRECTEMENT le 15.



Que faire si j'ai besoin d'une écoute, si j'ai une baisse de moral ?

L'accompagnement et le suivi psychologique est toujours assuré, à distance, tant par les services de santé universitaire des établissements que par les Crous. Consultez les informations et les contacts adéquats sur le site soutien-etudiant.info, qui recense l'ensemble des dispositifs de soutien psychologique, dans toute la France, académie par académie.


Quelques services d'écoute gratuits : Nightline (pour Paris) : https://nightline-paris.fr/ | Apsytude, partenaire de certains Crous : apsytude.com/fr | Fil santé jeune : https://www.filsantejeunes.com/ | SOS suicide phénix : https://sos-suicide-phenix.org/qui-sommes-nous | SOS amitiés : https://www.sos-amitie.org/ | SOS écoute : 01 45 39 40 00 : https://sos-ecoute.fr/



Le coronavirus, le point de situation en France, les consignes sanitaires

Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000


Attention, la plateforme téléphonique n'est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.


Si vous avez des symptômes (toux, fièvre) qui vous font penser au Covid-19 : restez à domicile, évitez les contacts, appelez un médecin avant de vous rendre à son cabinet ou appelez le numéro de permanence de soins de votre région. En tant qu'étudiant·e, vous pouvez également contacter le service de santé universitaire de votre établissement. Si vous habitez en résidence universitaire gérée par un Crous, merci de suivre scrupuleusement les règles de vie en résidence, qui sont adaptées à la situation et aux consignes de distanciation sociale. Si les symptômes s'aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d'étouffement, appelez le SAMU- Centre 15.

> https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus | Ministère des Solidarités et de la Santé



HANDICAP



Que faire si j'ai une question sur mon dossier Parcoursup ?

Quelle que soit la difficulté que vous rencontrez vous pouvez contacter l'équipe de Parcoursup à partir de la rubrique contact. Entre autres modalités, un service est accessible aux personnes sourdes et malentendantes grâce au dispositif Acceo. Vous pouvez néanmoins trouver certaines réponses dans la FAQ de Parcoursup.

La plupart des établissements dont l'accès était conditionnée au passage d'épreuves écrites et/ou orales les années précédentes ont, pour la grande majorité, modifié ces modalités qui consisteront en un examen des dossiers. Vous serez informés directement par l'établissement et/ou via votre dossier parcoursup de ces changements. Une demande d'attention particulière a été faite auprès de ces établissements afin qu'ils soient vigilants aux candidatures dont le parcours a pu être impacté par les conséquences d'une situation de handicap.

Si l'établissement que vous avez choisi maintien des épreuves pour la sélection des candidats, vous serez informés directement par l'établissement et/ou via votre dossier Parcoursup.

Si la proposition d'admission que vous aurez reçue après le 19 mai n'est pas compatible avec votre situation ou vos besoins particuliers, vous pourrez solliciter le recteur de votre académie pour demander un réexamen de votre dossier. Pour en savoir plus consulter la FAQ de Parcoursup et le document « Deux dispositifs pour accompagner les candidats en situation de handicap » sur Eduscol.



Vous avez validé un vœu et vous souhaitez maintenant savoir comment préparer votre arrivée ?

Pour faire connaître vos besoins liés à votre situation de handicap à l'établissement qui va vous accueillir, vous devez contacter le référent handicap de l'établissement le plus tôt possible. Il effectuera, avec vous, l'analyse de vos besoins dans le cadre de la formation suivie. Si vous le souhaitez, renseignez la fiche de liaison qui vous est proposée sur la plateforme et communiquez-la au référent handicap.



Que faire si j'ai une question sur les concours post-CPGE ?

Prenez contact directement avec la banque de concours qui organise les épreuves ou avec l'école concernée si elle organise elle-même ce concours. Pensez à signaler tout changement de coordonnées qui pourrait expliquer que vous ne recevez pas certaines informations. Vous pouvez également trouver des informations pour les concours, notamment dans la rubrique Concours et Examens de cette FAQ, ainsi que le communiqué du MESRI et le calendrier des concours.



Que faire si j'ai une question sur les concours de recrutement de l'Éducation nationale ?

> Voir le site de l'Education nationale



Vous avez des difficultés à préparer vos examens ou vous avez des questions sur la mise en place des aménagements dont vous avez besoin pour la passation des épreuves ?

Si vous avez des difficultés pour réviser vos examens, contactez le référent ou service handicap de votre établissement et ce même si vous n'étiez pas inscrit·e dans ce service avant le confinement (vous pouvez trouver ces coordonnées sur le portail de votre établissement ou sur notre site, ici. Il vous proposera de réajuster le plan d'accompagnement dont vous disposez ou, si ce n'est pas le cas, de vous proposer des accompagnements.

Si vous n'avez pas encore eu d'avis de préconisation d'aménagements par un médecin désigné par la CDAPH, contactez le référent / service handicap qui vous mettra en contact avec le service de santé qui organise des consultations notamment en visio. Pour rappel, l'avis du médecin ne donne pas droit à la mise en place des aménagements. Seule la notification d'aménagement, établie par l'autorité administrative organisatrice des examens ou concours notamment en fonction de l'avis du médecin, précise les aménagements qui vous sont octroyés.

Si vous ne connaissez pas les nouvelles modalités d'examen, renseignez-vous auprès du responsable de votre formation ou de l'autorité organisatrice du concours. Le dispositif handicap peut néanmoins vous aider dans vos démarches.

Si vous n'avez pas reçu la notification précisant les modalités d'aménagement qui vous ont été accordées, contactez le référent ou service handicap. Attention de bien signaler tout changement de coordonnées qui pourrait expliquer que vous n'ayez pas reçu cette notification.

Si vous pensez que les aménagements aux examens qui vous ont été notifiés avant le confinement ne sont plus adaptés aux nouvelles modalités d'examen, contactez votre référent handicap d'établissement qui pourra revoir avec vous, le médecin désigné par la CDAPH et l'équipe pédagogique, ces aménagements et vous proposer des ajustements qui seraient les plus adaptés à votre situation.



Que faire si j'ai une question / un problème de santé ?

Si vous avez des questions concernant votre état de santé, liées au Covid-19 ou pas, n'hésitez pas à contacter le service de santé dont vous dépendez. Vous trouverez les modalités de contact de votre service sur le site de votre établissement.

Pendant cette période, tous les services de santé universitaire assurent une permanence au moins en ligne ou téléphonique et ont reçu l'autorisation de réaliser des suivis et de prescrire des traitements. Pour ceux qui se trouvent en résidence universitaire, le Crous peut également faire le lien avec le service de santé et le dispositif handicap qui vous accompagne habituellement.



Que faire si je rencontre des difficultés dans le cadre de mes études ?

La continuité pédagogique est organisée par les enseignants. Si vous rencontrez des difficultés liées à votre situation pour suivre les enseignements proposés et/ou pour ce qui concerne les modalités d'évaluation proposées, contactez le dispositif handicap ou le référent handicap de votre établissement qui vous accompagne habituellement.



Et si je rencontre un autre type de problème ?

Pendant le confinement, il ne faut pas hésiter à signaler aux dispositifs handicap tout autre problème lié à l'isolement (besoins de course, situation psychologique). Ceux-ci peuvent, en relation avec les Crous, les services de santé et les acteurs locaux, vous informer sur des réponses mises en place localement (voir rubrique SANTÉ, plus haut).



LES RÉSEAUX SOCIAUX ET SITES DES CROUS

Pour vous permettre de suivre les dispositions et adaptations adoptées par chaque Crous.
Concernant spécifiquement les aides ponctuelles, vous trouverez les bons liens pour chaque Crous ICI.


Rappel des réseaux sociaux etudiant.gouv : Twitter / Facebook / Instagram
Ministère de l'enseignement supérieur : site / twitter / facebook

Publication : 25.06.2020